Brésil - Voyages

Inhotim, le mariage de la culture et de la nature

Marie Torres - 8 avril 2013
En 2006, à Brumadinho au Brésil, Bernardo Paz, un riche collectionneur d’art, a transformé une propriété rurale en un des plus grands musées à ciel ouvert de la planète, mêlant harmonieusement culture et nature. Visite.

L’Institut Inhotim, à Brumadinho au Brésil, est le Jardin d’Eden, affirment certains. Peut-être. Ce dont on est certain, c’est du nom du créateur de ce petit coin de Paradis. Il s’appelle Bernardo Paz. C’est lui, ce riche industriel et collectionneur d’art, qui a acheté, en 1986, une propriété rurale de 100 hectares.

Entendre battre « le cœur de la Terre »

C’est lui aussi qui, conseillé par son ami et grand paysagiste, Burle Max, y a fait disposer 4 700 espèces de plantes tropicales rares dont la plus grande collection au monde de palmiers et 334 sortes d’orchidées, et dessiner 5 lacs artificiels. Et c’est toujours lui qui, petit à petit, y a fait construire 19 pavillons destinés à abriter les œuvres d’artistes contemporains.

Ouvert au public en 2006, aujourd’hui, si l’envie vous prend de vous rendre à Inhotim, c’est quelque 500 pièces d’art moderne – peintures, sculptures, dessins, photos, films, installations - des années 60 à nos jours, que vous pourrez voir. Des œuvres surprenantes témoignant de l’imagination et de la créativité de plus de 100 artistes issus de 30 pays différents.

Entendre battre « le cœur de la Terre »

Par exemple, si vous pénétrez dans le « Sonic Pavillon » de l’américain Doug Aitken vous pourrez entendre battre « le cœur de la Terre » grâce aux microphones ultra sophistiqués d’une installation qui plonge à plus de 200 mètres de profondeur et  retransmet les moindres bruissements, murmures et grondements de notre vieille planète. Une expérience effrayante mais tellement émouvante.

350 000 visiteurs par an
Parmi les nombreux artistes à découvrir, Cildo Meireles, Tunga, Vik MunizHélio OiticicaErnesto Neto, Matthew Barney, Chris Burden, Yayoi Kusama, Paul McCarthy ou encore Zhang Huan.

A savoir aussi, 1 000 employés (jardiniers, botanistes…) contribuent au développement et à l’entretien de l’Institut qui reçoit, en moyenne, 350 000 visiteurs par an.



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

Destaques de París



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



Notícias

Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.

votre publicité

Banner