- Agenda

Roméo et Juliette à l’Opéra Bastille : un nouveau souffle féérique et poétique signé Thomas Joly !

Jean-Christophe Mary - 27 juin 2023
Absent du répertoire depuis 1985, Roméo et Juliette revient à l’affiche de l’opéra National de paris pour la première fois sur la scène de Bastille dans une nouvelle production mise en scène par Thomas Joly.
Crédit photo : Vincent Pontet/OnP

De Vincenzo Bellini à Leonard Bernstein en passant par Hector Berlioz, les compositeurs inspirés par les amants de Vérone dépeints par Shakespeare sont nombreux. Si le Roméo et Juliette de Charles Gounod, créé pendant l’Exposition universelle de 1867, remporte d’emblée un succès populaire, c’est sans doute parce qu’il a traduit le plus finement la pulsion de vie des célèbres amoureux. Quatre duos d’amour, une valse ardente, une musique lumineuse et lyrique : toute la partition frissonne de désir et de fraîcheur. Après avoir revisité Starmania en 2022 et avant de s’attaquer aux prochains JO de 2024, Thomas Jolly, l’un des plus inventifs metteurs en scène de sa génération célèbre de la plus belle manière cet hymne à la jeunesse. Après son Eliogabalo de Cavalli en 2016, ce fin connaisseur de Shakespeare signe ici sa deuxième collaboration avec l’Opéra national de Paris.

Roméo et Juliette fait partie de ces œuvres dont tout le monde connaît plus ou moins l’histoire sans en avoir forcément lu le texte. Néanmoins, les multiples adaptions pour la scène ou le cinéma présentent une même constante : la passion amoureuse en butte à des règles sociales ou morales. Le compositeur Charles Gounod avait découvert le drame de Shakespeare Roméo & Juliette lors d’une répétition de l’oratorio éponyme de Berlioz alors qu’il avait dix-neuf ans. En 1865, il se lance dans la composition de cet opéra sur un livret de Jules Barbier et Michel Carré. L’œuvre fut créée en 1869 au Théâtre du Châtelet, avant d’être reprise à Favart (Opéra-Comique) puis à l’Opéra de Paris. Pour cette reprise à l’Opéra de Paris en 1888, Gounod a dû rajouter un ballet à son opéra.

En 2023 la peste fait place au Covid

Dans l’opéra de Shakespeare, c’est à cause d’une épidémie de peste que Frère Jean confiné par des inspecteurs de la ville est empêché de rejoindre Roméo à Mantoue pour lui expliquer que Juliette n’est pas morte. En 2023 la peste fait place au Covid. Et la pandémie a fortement inspiré Thomas Jolly qui la réintroduit dans sa mise, revenant à l’essence même du texte shakespearien. Thomas Jolly : « En mars 2020, le confinement survenait. Je venais de prendre mes fonctions à la direction du Quai centre dramatique national d’Angers. J’étais donc le directeur d’un théâtre fermé. Je convaincs mon compagnon de jouer Juliette et improvise un spectacle tous les soirs sur le balcon de notre appartement à Angers. Quelques semaines plus tard, le directeur de l’Opéra Bastille, Alexandre Neef, me contacte et me propose mettre en scène à Bastille, Roméo et Juliette ».

Cette nouvelle mise en scène est particulièrement attendue de ceux qui auront déjà vu son Eliogabalo de Cavalli en 2016. Dès le premier acte, le rideau se lève sur un décor unique et tournant représentant le mythique escalier du Palais Garnier qui prend tour à tour les allures d’un balcon, d’un palais, d’une chambre d'amour ou d’un mausolée. Dès le lever de rideau, le metteur en scène inscrit l’ouvrage dans l’escalier monumental du palais Garnier, ce qui crée un effet de surprise et de tension visuel. Le ton est donné : le spectacle respecte le texte originel et sera original.

Un final grandiose qui vous colle des frissons !

Dès la scène d’ouverture, le spectateur est plongée dans un bal masqué féérique au Palais des Capulet. D'emblée, le spectateur en prend plein les yeux, la mise en espace est grandiose de bout en bout jusqu’à la scène finale où les amants voués au désespoir et à la mort s’embrassent une dernière fois. Un final grandiose qui vous colle des frissons !

A noter que cette belle production d'exception réunit sur un même plateau une flopée de pointures lyriques parmi lesquelles Elsa Dreisig en alternance avec Pretty Yende (Juliette), Benjamin Bernheim en alternance avec Francesco Demuro (Roméeo) Lea Desandre et Marina Viotti (Stéphano) et Maciej Kwasnikowski dans le rôle de Tybalt.

Si on ajoute à cela un mariage de costumes colorés crées par Sylvette Dequest, des lumières signées Antoine Travert, les chorégraphies de Josepha Madoki la musique imposante et majestueuse de Gounod, une direction d’orchestre confiée à la baguette de l’immense Carlo Rizzi, ces quinze nouvelles représentations raisonnent déjà aux airs de triomphe. Du 15 novembre au 25 février 2023. Pensez à réserver !

jean-Christophe Mary pour www.micmag.net/ Crédit photo : Vincent Pontet/OnP
Roméo et Juliette Opéra Bastille - du 17 juin au 15 juillet 2023
Musique : Charles Gounod
Livret : Jules Barbier et Michel Carré
Direction musicale : Carlo Rizzi
Cheffe des Chœurs : Ching-Lien Wu
Mise en scène : Thomas Jolly
3h10 avec 1 entracte
Langue : Français
Surtitrage : Français / Anglais

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Vintage world (Click on the title)

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.