- Musique

Woodstock 69, trois jours de paix et de musique

Marie Torres - 10 août 2019
Si Woodstock est resté dans les mémoires comme l'un des événements majeurs de l'histoire du rock and roll, on oublie - ou on ignore - que sa conception a été chaotique et que le "grand rassemblement pour la paix et la musique" a bien failli tourner à la catastrophe...

C'est un jeune producteur américain, Michael Lang, qui est à l'origine de cette grande rencontre. Lang n'en est pas à son coup d'essai. L'année précédente, il a organisé un festival de musique à Miami avec, entre autres, Jimi Hendrix et The Moters of Invention. De cette nouvelle manifestation il compte tirer une somme qui lui permettra d'acheter un studio d'enregistrement.

" Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge"

C'est à Wallkill, au sud de Woodstock, que doit se dérouler l'événement. Mais les habitants y sont hostiles et refusent que le festival ait lieu chez eux. C'est alors qu'un fermier, Max Yasgur, propose son terrain. Un domaine de 240 ha, situé à White Lake. L'affaire est conclue pour 50 000 dollars et le nom de Woodstock - plus précisemment de Woodstock Music and Art Fair - est conservé. Il se tiendra du 15 au 17 août 1969 et accueillera 50 000 spectateurs. L'entrée est fixée à 18 dollars, soit environ 13 euros d'aujourd'hui.

L'annonce du Festival est placardée dans tout le pays : « Trois jours de paix et de musique. Des centaines d'hectares à parcourir. Promène-toi pendant trois jours sans voir un gratte-ciel ou un feu rouge. Fais voler un cerf-volant. Fais-toi bronzer. Cuisine toi-même tes repas et respire de l'air pur ». Trois jours de paix et de musique. Une annonce qui fait mouche en cette année 1969 où les Etats-Unis soutiennent militairement la République du Viêt Nam et s'opposent à l'URSS (guerre froide). Ils arrivent donc nombreux. Trop nombreux. Les organisateurs perdent le contrôle. Le site est déclaré "zone sinistrée". Les barrières s'effondrent. Le festival devient gratuit et, à la place des 50 000 spectateurs attendus, ce sont près de 500 000 qui s'installent sur le terrain... Il n'y a pas assez de nourriture. Pas assez de toilettes. Et, pour compléter le tableau, la pluie s'invite, transformant le lieu en un immense bourbier. Roger Daltrey, chanteur des Who, se souvient.

"Tout allait de travers. Il y avait des pannes d'électricité en permanence. Tout le monde était trempé jusqu'aux os. Les gens grimpaient sur la scène, sur les tours supportant les projecteurs. [...] Quand on est montés sur scène, le ciel était toujours plombé, et il est resté comme ça jusqu'à la fin de Pinball Wizzard. Alors que j'ouvrais la bouche pour chanter les premières notes de See Me, Feel Me, le soleil a perçé les nuages. Magie absolue. C'est ce qui me plaît dans les live. Tout peut arriver. Le meilleur, le pire et parfois la magie." (1)

Les Who, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Joan Baez, Santana, Jefferson Airplane

Cependant le festival, malgré la foule, la drogue, la pluie, reste pacifiste avec trois décès, dont deux d'overdoses, et… deux naissances.

Mais Woodstock est aussi, et avant tout, un événement musical. L'affiche est belle. Les Who, Jimi Hendrix, Janis Joplin, Joan Baez, Santana, Jefferson Airplane, Canned Heat, Ten Years After... et tant d'autres. Woodstock sera aussi un tremplin pour le jeune Joe Cocker et sa reprise de With a little help from my friend des Beatles, ou pour Crosby, Still, Nash and Young qui sortira son premier album Déjà vu l'année suivante.

A noter, quelques grands absents, les Stones, jugés trop "violents" pour un événement pacifiste, les Beatles, qui ne font plus de concert, les Doors, Jim Morrison craignant d'être tué sur scène... Enfin, Bob Dylan, réticent face au mouvement hippie.

Le festival a été immortalisé, dès 1970, par un film documentaire, Woodstock, réalisé par Michael Wadleigh et assisté de Martin Scorsese, puis en 2009, avec le film Taking Woodstock d'Ang Lee.

Le label Sony Legacy a publié The Woodstock Legacy, composé de cinq doubles CD de Santana, Janis Joplin, Sly & The Family Stone, Jefferson Airplane, et couplé avec l’intégralité du concert donné à Woodstock. La maison de disques Naive a également proposé une compilation, Legends of Woodstock, Spirit of 196", un double-CD, avec notamment des live de Jimi Hendrix.

(1) My Generation, Roger Daltrey - Ed Kero, 2019


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

Going out in Paris



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



News flash

Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net