- Musique

OASIS Knebworth 1996 : Le concert d’une génération !

Jean-Christophe Mary - 1er février 2022
Ce CE/DVD propose 20 titres extraits des concerts donnés les 10 et 11 août 1996, soit plus de deux heures d’images retravaillées et servies par un son 5.1. Grâce à un montage fluide, ces images vous plongent dans l’ambiance chaude et festive des concerts comme si vous y étiez.
Cet été là, Oasis se produit à Knebworth, un immense domaine de la bourgade du Hertfordshire qui depuis les années 70 a vu défiler l’aristocratie du rock britannique, de Pink Floyd aux Rolling Stones, Led Zeppelin et Queen.

En seulement deux albums « Definitely Maybe » (1994) et « (What’s The Story) Morning Glory » (1995), voila que le jeune Liam Gallagher (24 ans) chanteur à la voix nasillarde et son ainé Noël (29 ans) guitariste et auteur compositeur, Paul Arthur (guitare), Paul Mc Guigan (basse) Alan White (batterie) se retrouvent au sommet de la gloire, ovationnés par 125 000 fans.

Inutile de dire que la pression est à son maximum. Magique dès le premier titre « Columbia », Liam transporte la foule grâce à sa voix en acier trempé et son incroyable présence animale. La machine Oasis est lancée tel un bolide sur un autoroute 100% rock’n’roll, boosté par « Acquiese ». Puis, on remonte le temps aux accords de tubes cultes « Supersonic », « Live Forever » ou « Don’t look Back in Anger ». Les cinq mancuniens dirigés de main de fer par Noël Gallagher récoltent les faveurs du public sur les quelques 20 titres joués.

De « Roll With It » à « Slide Away » en passant par « Cigarettes & Alcohol » à « Whatever » ou « Cast No Shadow », la setlist est parfaite. Les musiciens enchainent les chansons avec une grande maîtrise. Absolument époustouflant, Liam pousse son chant au maximum, parfois à s’en arracher la gorge derrière un torrent de guitares électriques rageuses avec derrière cette solide section basse-batterie qui cogne sans relâche. Quand raisonnent les accords de « Wonderwall » et « Don't Look Back In Anger », le groupe recueille l'immense ferveur du public. Cerise sur le gâteau, Oasis délivre deux titres jamais joués live qui paraitront un an plus tard sur « Be Here Now » : le très électrique « My Big Mouth » suivi de « It's Gettin' Better (Man !!) ».

En guise de rappel, le groupe entonne « Champagne Supernova » épaulé par John Squire (le guitariste des Stone Roses !) avant une reprise dantesque du « I Am The Walrus » des Beatles. Ce show dantesque montre que les frères Gallagher ne sont pas devenus des stars par accident. Dès 1992, ils ont su donner au rock cette dimension insurrectionnelle : arrogance, bagarres entre Noel et Liam qui faisaient la une des tabloïds de l’époque, rivalité médiatique avec Blur. Un phénomène copier-coller sur le mode Stones /Beatles des 60’s. L’occasion aussi de rappeler ici que « Definitely Maybe » reste l’un des 10 meilleurs album rock de tous les temps. Et là il faut bien rendre hommage au talent de Noël Gallagher qui composa les titres imparables ce joyau.

Des refrains énergiques, des hymnes tubesques et populaires qui mystifient l’Angleterre d’hier avec ce petit côté populiste cette nostalgie du « c’était mieux avant ». Sans oublier non plus la voix envoûtante et puissante de Liam Gallagher, ce timbre de voix identifiable entre mille, comme un croisement hybride de John Lennon et de Johnny Rotten. Le documentaire qui figure sur le 3e CD déroule quelques bons moments backstage, dont un Liam hilare, des scènes de bousculades pour la billetterie, la foule extatique reprenant les chansons en chœur le tout entrecoupé de témoignages de musiciens et de jeunes fans. Mais pour se hisser au panthéon du rock de Knebworth, la fratrie Gallagher et leurs acolytes avait du abattre auparavant un travail de forçat, enchaînant concerts sur tournées marathon au quatre coins du globe. Ce document live décliné dans de nombreuses éditions (2CD, 3LP, blu-Ray, Coffret...) en est un beau témoignage.
Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
« Knebworth 1996 »
Oasis
(Sony/Big Brother Recording Ltd)

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)