- Portraits

Arnaud Dubarre, portrait d'un peintre avec la bouche

Marie Torres - 20 décembre 2020
Arnaud Dubarre, 39 ans, est artiste peintre mais, son art, il le pratique avec la bouche car une maladie congénitale, l'arthrogrypose, l'a privé, dès sa naissance, de l'usage des bras et des jambes. Ce qui ne l'empêche pas d'avoir un énorme talent et un gros appétit de vivre. Portrait.
Arnaud Dubarre - photo Studio 18

"J'aime le dessin et la BD depuis tout jeune." C'est donc tout naturellement qu'Arnaud Dubarre cherche et trouve son inspiration dans les albums d'Astérix ou de Tintin. Puis, au fil du temps et des différents centres d'activités qu'il fréquente, il se lance dans la peinture. Sur bois, sur carton, sur cuir. En 2001, il rencontre Serge Maudet qui lui fait découvrir l'association à laquelle il adhère. L'Association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied car Arnaud est atteint d'arthrogrypose et pratique son art avec la bouche. "L'association m'a permis de devenir peintre professionnel et de pouvoir en vivre et ainsi de ne pas dépendre de la société." Parce que l'APBP ne lâche pas ses adhérents. Elle les aide financièrement pour leur permettre d'exercer leur peinture dans les meilleures conditions et de suivre des stages de formations animés par des professeurs venus de l'extérieur.


La pause hivernale - Arnaud Dubarre

"Le but de l'association, c'est que nous puissions vivre de notre peinture, vivre comme toute personne lambda. Et d'ailleurs, parmi les peintres, certains sont mariés, ont des enfants, conduisent leur voiture."

Etre autonome, s'exprimer, se réaliser à travers et grâce à la pratique de la peinture, est donc l'objectif de l'APBP qui se donne les moyens de ses ambitions. "Elle organise aussi tous les ans en France une semaine de stage où tous les peintres français qui peignent avec la bouche ou le pied sont conviés". Et si durant cette semaine le fil rouge est, bien entendu, la peinture, pour Arnaud cette rencontre annuelle va au-delà. " Ca nous permet aussi de se voir, de se côtoyer et en même temps de pouvoir échanger des techniques que certains ont inventées et qu'ils apportent à d'autres."

 


Car on n'a jamais fini d'apprendre, Arnaud en est convaincu lui qui continue à suivre des cours et à approfondir ses connaissances. Et pourtant, en regardant ses oeuvres, on se dit que la technique de son art, il la maîtrise très bien. "Je touche un peu à tout : huile, aquarelle, gouache, encre de chine, pastel. Cependant, je dois dire que le jour où j'ai découvert le pastel, je me suis dis que j'avais trouvé mon style. J'en suis tombé amoureux."

Et si vous pensez que la peinture est avant tout un moyen d'évasion pour Arnaud, vous vous trompez. "Je ne suis pas le peintre qui cherche à s'exprimer dans sa peinture, je suis le peintre qui va permettre aux autres de s'évader. Bien sûr, la peinture m'apporte beaucoup mais si je suis une personne en situation de handicap, si je n'ai pas l'usage de mes membres, j'ai toute ma tête. Je pense que je n'ai pas à me plaindre par rapport à certaines personnes qui, même valides, sont dans des situations bien plus difficiles que la mienne. J'essaie de relativiser les choses, c'est ce qui me permet d'avancer." Une belle leçon de vie.



Et si vous voulez découvrir ses tableaux et, pourquoi pas en acquérir, rendez-vous sur son site ou à l'une des sept expositions itinérantes annuelles organisées par l'APBP. 
Site d'Arnaud Dubarre, ici

Site de l'Association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied, ici

Marie Torres pour www.micmag.net
Association des Artistes Peignant de la Bouche et du Pied
37 route Ecospace – Molsheim / 67955 Strasbourg Cedex 9
Tél. 03 88 47 96 98 / Fax 03 88 47 96 99

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Vintage world (Click on the title)

Le 5 novembre 1965, les Who sortaient
« My Generation »

Quel rapport entre la reine-mère, un corbillard et « My Generation », tube fétiche des Who ? A première vue, aucun. Cependant, en y regardant de plus prés et en fouillant un peu dans le passé de Peter Townshend, on arrive à trouver un lien. Une histoire abracadabrantesque, digne de ce groupe hors-normes. La suite, ici

Going out in Paris

West Side Story
au Théâtre du Châtelet

News flash

Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.
 
Paris-Match- virage à l'extrême-droite
Le magazine parisien Paris-Match est devenu un porte voix de l'extrême-droite depuis la prise en main de V.  Bolloré, nouveau maître à bord. 
 
Les combattants Théchènes Tik Tok en Ukraine
  • Au lieu de se battre en première ligne, les Kadyrovites  (fidèles de Kadyrov) ont tendance à publier des vidéos TikTok mises en scène de loin derrière les lignes ennemies. C'est pourquoi ils ont été surnommés "guerriers TikTok".