- Lire

Le Bouquin Volant, seconde vie pour les livres au delà des frontières

Adèke Hourdin Lepetitjournal.com - 22 janvier 2021
L’association Le Bouquin Volant donne une seconde vie aux livres en les envoyant dans les pays où il en manque. Chaque année des milliers de livres s'envolent à destination du monde entier.

A Levallois, en région parisienne, se cache une petite devanture au nom qui fait déjà rêver : « Le Bouquin Volant ». Derrière la porte, c’est la caverne dAli Baba: des étagères, des caisses et des cartons remplis de livres sont entreposés du sol au plafond. Des bénévoles s’attèlent à trier et ranger les livres dans de nouveaux cartons qui viendront s’empiler sur les autres. Ils attendront sagement le prochain départ pour aller remplir les deux objectifs de l’Association : « faciliter la lecture du français et lutter contre l’illettrisme partout dans le monde ».

La porte ne cesse de s’ouvrir et de se refermer. Une donatrice venue déposer 7 cartons cherchait une solution pour se débarrasser de ses nombreux livres lors de son déménagement : « j’ai cherché sur le site de la ville les déchetteries. Il y était indiqué que les livres devaient aller au Bouquin Volant ». L’association reçoit en moyenne 10 000 livres par mois de la part de particuliers ou d’institutions publiques. Les livres doivent être en bon état et remplir certains critères.

« Plus de 70% de nos livres ont été envoyés en Afrique »

Les livres qui arrivent sont triés par les bénévoles selon une nomenclature bien précise: livres d’éducation ou littérature. Ils sont ensuite répartis par niveau d’étude, âge ou spécialité puis tamponnés au nom de l’association pour éviter la revente. Ces livres serviront à la création de bibliothèques dans les pays défavorisés, en majorité dans les pays francophones. « Nous avons envoyé presque 2 millions de livres depuis notre création en 2003 », raconte Jean-Hugues Lecointre, président du Bouquin Volant, « Plus de 70% de nos livres ont été envoyés en Afrique ». Les 2/3 des livres envoyés sont des livres destinés à la jeunesse.

De nombreux containers partent chaque année

L’association, qui a reçu le prix de l’Académie Française en 2013, fait l’objet de nombreuses sollicitations d’organismes privés ou publics à travers le monde. Parfois les demandes proviennent d’ambassades, d’écoles ou d’universités mais la plupart sont formulées par des associations. Elles choisissent le nombre de livres et les catégories qu’elles souhaitent voir s’entreposer dans leurs bibliothèques, le Bouquin Volant prépare les commandes en fonction des demandes et de son stock. « A Haïti ils adorent les Harlequins » s’amuse Jean-Hugues Lecointre. L’objectif est de faire partir le plus de livres possibles car la place manque dans les locaux.

Les destinataires ont à leur charge les frais d’expédition. Le prix d’un container pouvant transporter jusqu’à 25 000 livres revient à environ 2000 euros pour être envoyé en Afrique. Le Bouquin Volant ne souhaite pas assurer ce service là, même s’ils essaient régulièrement d’obtenir des prix avantageux et de trouver des financements pour contribuer aux envois. « On cherche des solutions tous les jours » raconte Jean-Hugues Lecointre, car les situations ne se ressemblent jamais. Certains pays sont faciles d’accès, d’autres plus difficiles, comme lors d’une livraison organisée au Niger au cours de laquelle les livres ont du transiter par camions à travers l’Afrique après un long transport maritime. Le Bouquin Volant cherche sans cesse de nouvelles manières de se développer. La petite association fonctionne uniquement grâce à ses bénévoles et aux dons de livres. Le bouche-à-oreille leur permet de recevoir toujours plus de donations chaque année et de trouver des nouvelles organisations demandeuses de leurs livres. 

L’association ne demande qu’à se développer

Tout le monde en France peut contribuer au développement de l’association en amenant ses livres à l’association; à l’étranger, il est possible de contribuer en faisant connaître l’association et en faisant remonter les organismes qui seraient demandeurs d’envois de livres. L’association propose aussi de devenir « sympathisant » à partir de 30 euros, ce qui contribue à financer l’association et le transport des livres.

Deux millions de livres envoyés par l’association circulent actuellement hors de France. Une jolie oeuvre que Jean-Hugues Lecointre résume parfaitement en regardant les photos qui lui sont envoyées à la réception des livres : « là je me sens vraiment utile ».

Le site de l'association, ici.

Site de l'association, ici



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

A la rencontre des placomusophiles
Qu'est-ce que la placomusophilie ? Le fait de collectionner les capsules de champagne et certains en possèdent jusqu'à 90 000... Car cette "petite plaque métallique" a une longue histoire. Découverte.

Going out in Paris

Homosexuels et Lesbiennes dans l'Europe nazie.

Cette exposition entend rendre compte, grâce à de nombreux documents originaux, du sort des homosexuels et des lesbiennes sous le régime nazi,entre stigmatisation, persécution et lutte pour la reconnaissance. Lire la suite, ici.

News flash

La vie de Brian Jones
Un documentaire de Patrick Bouder (2020) sur la vie de Brian Jones, le fondateur et guitariste des Stones, sera diffusé le vendredi 22 janvier à 22 h 40 sur Arte. Avis aux fans...
 
Cri d'alarme de la Sacem
La société musicale d'auteurs (Sacem) pousse un cri d'alarme autour des auteurs compositeurs, les laissé pour compte de la grave crise en 2021. Certains sont sans aucun revenus. 
 
Les cathos homophobes filmés dans la partouze
A Bruxelles, un eurodéputé du parti d'Orbán de Hongrie (anti avortement & anti couple gay) pris dans une «lockdown partouze» gay
 
La dernière dédicace de John Lennon aux enchères

Le site Goldin Auctions propose une mise à prix minimale de 400 000 dollars du dernier album dédicacé par John Lennon, à celui qui allait l'assassiner. Les enchères sont prévues sur 18 jours.

 
Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !