- Vintage

Quand le King se sentait menacé par les Beatles...

Marie Torres - 16 août 2022
Il y a 45 ans, le 16 août 1977, disparaissait Elvis Presley. Si tout, ou presque, a été dit et écrit sur son parcours, sa musique, sa vie, on ne connait pas toujours la "relation" un peu étrange qu'il a eue avec les Beatles....

Le 16 août 1977, l'interprète de Blue Suede Shoes, Jailhouse Rock, Love Me Tender... est retrouvé mort dans sa maison de Memphis, aux Etats-Unis. Il n'a que 42 ans.

un drôle de « mal » touche le Royaume-Uni :
la beatlesmania.

45 ans après, Elvis reste une légende et son histoire continue de passionner des millions de fans, un film biographique vient même de sortir. Et pourtant, au début des années 60, le pionnier du rock and roll a eu un petit coup de... blues.

De l'autre côté de l'Atlantique, un drôle de « mal » touche le Royaume-Uni : la beatlesmania. En 1964, le groupe anglais débarque aux Etats-Unis. Elvis se sent menacé par leur succès. Il s'inquiète d'autant plus qu'il leur trouve du talent. Les propos de John Lennon « Sans Elvis, il n'y aurait pas eu de Beatles » ne le rassurent même pas.  Il déclare même au président Richard Nixon que les Four Fabs présentent un danger pour la jeunesse américaine...

En 1965, les Beatles reviennent aux Etats-Unis. Le 27 août, Elvis les reçoit dans sa maison de Californie. « C'était un des grands moments de cette tournée », expliquera George Harrison * Mais devant le King, Paul, John, George et Ringo restent pétrifiés. A tel point, que le King aurait dit « Les gars si vous restez là à me regarder sans rien dire, je retourne me coucher !

« Nous n'avons jamais eu l'intention de le dépasser. Nous voulions coexister avec lui.»

Cette rencontre n'ira pas plus loin : les Beatles invitent Elvis à venir les voir au Hollywood Bowl, mais celui-ci ne s'y montre pas.. Il est vrai que la prophétie de Brian Epstein qui, en démarchant les maisons de disques de Londres en 1962, assurait que les Beatles seraient bientôt « plus grands qu'Elvis .» est en train de se réaliser... Pourtant Paul dira plus tard « Nous n'avons jamais eu l'intention de le dépasser. Nous voulions coexister avec lui

Tout ceci n'empêchera pas Elvis d'interpréter des chansons du groupe : Yesterday, Something ou encore Lady Madonna...  

* The Beatles, The Beatles Anthology, Seuil, 2000

     XXXXXXXXX

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

AGENDA VINTAGE INTERACTIF

Events

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000
et 12 000 ».

 Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre.

Going out in Paris

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



News flash

Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.