Paris - Comment se fait le choix des artistes dans les showcases du Womex ?

Samouraï au Womex : « Une question d'honneur »

Hélios Molina - 03 octobre 2016
Valentin Langlois est un des associés de Hélico productions à Paris, une S.A.R.L. musicale, à présent respectée dans le milieu des musiques du monde. Valentin connaît les rouages du marché et spécialement ceux du Womex, le salon de référence.

Valentin Langlois de Hélico productions à Paris. © Hélios Molina.


Micmag : Tu as été "samouraï" au Womex en 2013, en Allemagne. En quoi cela consiste t'il ?

Valentin Langlois : Il fallait être disponible pour aller à Berlin trois mois plus tard. Dix jours après, j’étais dans la boucle pour sélectionner 40 groupes en liste A et 40 autres en liste B. La liste B remplace la liste A en cas de désistement. Les groupes sont répartis par aire géographique. Avec une répartition comme suit: 5 groupes pour l’Afrique, 5 groupes pour l’Amérique du sud, etc.

Micmag : Une fois à Berlin, combien de samouraïs êtes-vous ?

Valentin Langlois : Je passe trois jours à Berlin avec 5 samouraïs pour les showcases, 2 pour les films et 1 pour les DJs.

Micmag : En tant que samouraï, tu es bénévole pour le Womex. Quel avantage en tires-tu ?

Valentin Langlois : A part l’honneur, il n'y a pas grand chose. Tu passes d'abord un mois à écouter 900 propositions; il faut quand même travailler un minimum. Puis trois jours à Berlin, logé et nourri. Tu restes 12 à 16 heures par jour dans les bureaux... Pas le temps de faire autre chose.

Micmag : N'as-tu pas l’impression de travailler trop généreusement pour une entreprise commerciale ?

Valentin Langlois : Une entreprise commerciale oui. Mais c'est aussi donner leur chance à des groupes. En même temps tu n’as pas l’impression de travailler pour eux (les organisateurs). L'avantage : je reçois une accréditation valable sur 2 ou 3 ans. Ce qui correspond à 1000 euros.


Propos recueillis par Hélios Molina.


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net