- Lire

J.J. Métier : " ... pourquoi ne pas écrire sur cette pandémie mais pas un drame, une comédie."

Marie Torres - 22 septembre 2022
Avec Rock'n virus ardent, Jean-Jacques Métier nous transporte au coeur d'une maison de retraite, en pleine crise sanitaire. Là, loin de se laisser abattre, les résidents décident de se lancer dans une aventure musicale. Rencontre avec l'auteur.

Micmag.net : Pouvez-vous, en quelques mots, nous résumer votre histoire ?

Jean-Jacques Métier : Fin février 2020, le coronavirus commence à gagner les maisons de retraite. Pour se protéger, les pensionnaires du Soleil ardent décident de s’auto-confiner avant l’heure. Coachés par l’une des leurs, riche d’un long passé professionnel dans le monde du spectacle, quatre complices en pleine forme vont se révéler à eux-mêmes, à leurs proches... et même à la France entière. Au travers d’un parcours musical étonnant pour des « vieilles personnes à risques » en confinement.

M. : Qu'est-ce-qui vous a poussé à écrire ce scénario ?

J.J.M. : A l'époque, j'étais en manque d'écriture. C'est aussi à ce moment que la situation sanitaire s'est dégradée. Chaque jour, on avait des informations alarmantes sur certains clusters et plus précisément sur les maisons de retraite. .A partir de là, vu mon envie d'écrire, je me suis dit pourquoi ne pas écrire sur cette pandémie mais pas un drame, une comédie.

M. : Une comédie... sur une maison de retraite, pas facile !

J.J.M. : C'est vrai mais c'était ma volonté et puis il existe des maisons de retraite où tout se passe bien et où certains résidents sont encore en pleine forme. J'ai donc imaginé les personnages. Des septuagénaires voire des octogénaires, plein de vitalité, qui décident de s'auto-confiner et, en relation avec le personnel de leur établissement, imaginent comment ils pourraient s'occuper. Sans pour autant se soucier de l’avis de leurs familles.

M. : S'occuper mais pas avec des jeux de société !

J.J.M. : Non, justement je voulais casser cette image de résidents qui lisent, pour ceux qui peuvent encore le faire, ou s'adonnent aux jeux de société car, à mon avis, il y a autre chose.

M. : La musique ?

J.J.M. : Oui tout à fait la musique !

M. : Mais pas n'importe laquelle, la pop anglaise des années 60

J.J.M. : Je suis moi-même de cette génération "pop/rock" c'est pourquoi j'ai fait d'Astrid une excellente pianiste qui a vécu cette époque. A partir de là, tout s'est enclenché.

M. : Maintenant, le rêve serait que cette histoire soit adaptée à l'écran ?

J.J.M. : C'est le rêve ultime. La consécration d'un scénario. Je sais que ce ne sera pas facile mais j'y crois. J'y crois d'autant plus depuis l’édition de ce scénario qui permet l’ouverture vers les professionnels du cinéma.

M. : Une petite idée du casting ?

J.J.M. : Oui, pour deux des principaux personnages : Richard et Astrid. Pour Richard, j'y ai pensé quand j'ai terminé d'écrire : Patrick Chesnais, même s'il est un peu plus jeune que le personnage, je le vois bien avec une guitare. Pour Astrid, l'idée m'est venue pendant que j'écrivais. J'ai eu un flash. Même si là aussi la personne est un peu trop jeune. Il s'agit de Véronique Sanson.

M. : Pourquoi elle ?

J.J.M. : Parce que c'est une excellente musicienne et mon personnage, Astrid, est une bonne musicienne. Imaginez, si elle acceptait : un film avec une musique signée Véronique Sanson dont l'accroche serait " Et pour la première fois à l'écran Véronique Sanson " il faut avouer que ça aurait de la gueule !

M. : D'autres projets ?

J.J.M. : En priorité, faire vivre et promouvoir cet ouvrage. Par ailleurs, j'ai repris une histoire ancienne que j’estime la plus aboutie, sans avoir reçu le moindre écho. C’est pourquoi je suis en train de l’épurer au maximum pour fluidifier le récit...

Marie Torres pour www.micmag.net
Rock'n virus ardent
Jean-Jacques Métier
Illustration : Emilie Moreau-Métier
Editions L'Harmattan, 2022
15 euros
1

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

L'histoire de « Mr Blue Sky », le titre d'Electric Light Orchestra qui rend heureux

Si le titre pas eu un énorme succès à sa sortie en janvier 1978, aujourd'hui, « Mr Blue Sky » est l'un des morceaux des années 70 les plus téléchargés et diffusés en streaming. Histoire d'une chanson « ensoleillée » ... Lire la suite, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)

Edvard Munch. Un poème de vie, d’amour et de mort

L'exposition « Un poème de vie, d’amour et de mort » présentée au musée d'Orsay jusqu'au 22 janvier 2023, a pour ambition de montrer l’ampleur de l'oeuvre de Munch dans toute sa durée et sa complexité. Lire la suite, ici.



Ultima hora

Jimi Hendrix bientôt en bande dessinée
Le 19 octobre paraîtra Kiss The Sky, une nouvelle bande dessinée - Mezzo (dessin, couleurs) et J.M. Dupont (scénario) sur le parcours de Jimi Hendrix.
 
Roy Orbison : pur rock
Ce documentaire présente un émouvant portrait de Roy Orbison, de ses proches et des artistes qui l'ont connu. Sur Arte le 5/08 et disponible en replay jusqu'au 13/12/22Roy Orbison : pur rock - De "Pretty Woman" à "Only the Lonely" : des tubes de légende - Regarder le documentaire complet | ARTE
 
Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.