- Lire

J.J. Métier : " ... pourquoi ne pas écrire sur cette pandémie mais pas un drame, une comédie."

Marie Torres - 22 septembre 2022
Avec Rock'n virus ardent, Jean-Jacques Métier nous transporte au coeur d'une maison de retraite, en pleine crise sanitaire. Là, loin de se laisser abattre, les résidents décident de se lancer dans une aventure musicale. Rencontre avec l'auteur.

Micmag.net : Pouvez-vous, en quelques mots, nous résumer votre histoire ?

Jean-Jacques Métier : Fin février 2020, le coronavirus commence à gagner les maisons de retraite. Pour se protéger, les pensionnaires du Soleil ardent décident de s’auto-confiner avant l’heure. Coachés par l’une des leurs, riche d’un long passé professionnel dans le monde du spectacle, quatre complices en pleine forme vont se révéler à eux-mêmes, à leurs proches... et même à la France entière. Au travers d’un parcours musical étonnant pour des « vieilles personnes à risques » en confinement.

M. : Qu'est-ce-qui vous a poussé à écrire ce scénario ?

J.J.M. : A l'époque, j'étais en manque d'écriture. C'est aussi à ce moment que la situation sanitaire s'est dégradée. Chaque jour, on avait des informations alarmantes sur certains clusters et plus précisément sur les maisons de retraite. .A partir de là, vu mon envie d'écrire, je me suis dit pourquoi ne pas écrire sur cette pandémie mais pas un drame, une comédie.

M. : Une comédie... sur une maison de retraite, pas facile !

J.J.M. : C'est vrai mais c'était ma volonté et puis il existe des maisons de retraite où tout se passe bien et où certains résidents sont encore en pleine forme. J'ai donc imaginé les personnages. Des septuagénaires voire des octogénaires, plein de vitalité, qui décident de s'auto-confiner et, en relation avec le personnel de leur établissement, imaginent comment ils pourraient s'occuper. Sans pour autant se soucier de l’avis de leurs familles.

M. : S'occuper mais pas avec des jeux de société !

J.J.M. : Non, justement je voulais casser cette image de résidents qui lisent, pour ceux qui peuvent encore le faire, ou s'adonnent aux jeux de société car, à mon avis, il y a autre chose.

M. : La musique ?

J.J.M. : Oui tout à fait la musique !

M. : Mais pas n'importe laquelle, la pop anglaise des années 60

J.J.M. : Je suis moi-même de cette génération "pop/rock" c'est pourquoi j'ai fait d'Astrid une excellente pianiste qui a vécu cette époque. A partir de là, tout s'est enclenché.

M. : Maintenant, le rêve serait que cette histoire soit adaptée à l'écran ?

J.J.M. : C'est le rêve ultime. La consécration d'un scénario. Je sais que ce ne sera pas facile mais j'y crois. J'y crois d'autant plus depuis l’édition de ce scénario qui permet l’ouverture vers les professionnels du cinéma.

M. : Une petite idée du casting ?

J.J.M. : Oui, pour deux des principaux personnages : Richard et Astrid. Pour Richard, j'y ai pensé quand j'ai terminé d'écrire : Patrick Chesnais, même s'il est un peu plus jeune que le personnage, je le vois bien avec une guitare. Pour Astrid, l'idée m'est venue pendant que j'écrivais. J'ai eu un flash. Même si là aussi la personne est un peu trop jeune. Il s'agit de Véronique Sanson.

M. : Pourquoi elle ?

J.J.M. : Parce que c'est une excellente musicienne et mon personnage, Astrid, est une bonne musicienne. Imaginez, si elle acceptait : un film avec une musique signée Véronique Sanson dont l'accroche serait " Et pour la première fois à l'écran Véronique Sanson " il faut avouer que ça aurait de la gueule !

M. : D'autres projets ?

J.J.M. : En priorité, faire vivre et promouvoir cet ouvrage. Par ailleurs, j'ai repris une histoire ancienne que j’estime la plus aboutie, sans avoir reçu le moindre écho. C’est pourquoi je suis en train de l’épurer au maximum pour fluidifier le récit...

Marie Torres pour www.micmag.net
Rock'n virus ardent
Jean-Jacques Métier
Illustration : Emilie Moreau-Métier
Editions L'Harmattan, 2022
15 euros
1

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Elliott Murphy célèbre ses 75 ans à Paris le 1er mars prochain !

Elliott Murphy fête ses 75 ans le 1er mars prochain à Paris, au New Morning...

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

VINTAGE & COLLECTIONS

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


BRÈVES

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.