- Lire

« Le fils du père » , le malheur en héritage

Marie Torres - 7 septembre 2023
Deux ans après la parution de « Avant les années terribles », Victor del Arbol, un des meilleurs auteurs contemporais espagnols, publie « Le fils du père ». L'histoire d'une famille mais aussi l'histoire de l'Espagne. Un roman magnifique et intense.

« Un fils est censé connaître son père. Mais le mien se dilue dans les mots. Il m'échappe. La seule façon d'en conserver quelque chose - et non quelqu'un - de réel, c'est de me regarder sans son ombre. Il est là, en moi. »

Cette phrase résume plus ou moins le roman. « Le fils du père ». L'histoire d'une famille mais surtout l'histoire d'un fils et d'un père et d'un père et d'un grand-père.

« Ensuite, j'ai appelé la police, je me suis assis
et j'ai attendu.»

« Je ne vais pas mentir, tout ce que tu as entendu sur moi et même tout ce que tu n'as pas entendu, est vrai : j'ai enlevé Martin Pearce, je l'ai jeté dans le coffre de ma voiture et j'ai fait plus de mille kilomètres jusqu'à la Grande Maison. Là, je l'ai torturé pendant trois jours et trois nuits, et le 11 novembre 2010 je l'ai tué de deux belles dans la tête. Ensuite, j'ai appelé la police, je me suis assis et j'ai attendu

Pourquoi Diego a-t-il tué Martin Pearce, l'aide-soignant de sa soeur Liria, placée dans un centre psychiatrique ? Qu'est-ce qui a poussé un professeur d'université sans histoire, marié et père de famille, a tué avec tant de haine et de détermination ?

Comment Diego aurait-il pu échapper à la malédiction qui plane sur sa famille depuis
tant d'années ?

La réponse, elle arrive plus tard. Pas seulement dans le récit de la vie de Diego, de son enfance auprès d'un père autoritaire, peu aimant et peu communicatif, mais aussi dans l'histoire de sa famille. De l'histoire de son grand-père dans la division Azul sur le front russe durant la Seconde guerre mondiale ; de l'histoire de son père engagé dans la Légion étrangère du Sahara. L'histoire d'hommes introvertis et violents. Comment Diego aurait-il pu échapper à la malédiction qui plane sur sa famille depuis tant d'années ?

On retrouve avec bonheur l'art de Victor del Arbol pour construire un récit, époque par époque. Pour présenter ses personnages qui se dévoilent au fur et à mesure. On retrouve surtout son écriture aérienne, esthétique. Bref, on retrouve le grand écrivain qu'il est, un des meilleurs auteurs espagnols contemporains et, en refermant le livre, on se dit que : « Le fils du père » est un roman magnifique, bouleversant et déchirant.

Lire aussi :

Avant les années terribles, le martyre des enfants-soldats

Víctor del Árbol : " L'existence est un acte de rébellion"

Claude Bleton " Victor del Arbol est un génie du scénario, des âmes noires et des âmes damnées ! "

Marie Torres pour www.micmag.net
Le fils du père
Victor del Arbol
Traduction de Claude Bleton et Emilie Fernandez
Actes Sud- Actes noirs, Septembre 2023 23 €, ebook 14,99 €

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

El mundo del vintage

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

Salir en Paris (Pincha en el título)

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Ultima hora

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.