Rio de Janeiro - Reportage

Rio -ADRIANA VAREJÃO, une attraction obsessionnelle de la chair !

Hélios Molina - 24 janvier 2013
De la chair, de la médecine analytique presque, de la vivisection, seraient des termes réducteurs pour entrer dans le travail de l’artiste carioca de 48 ans qui expose au MAM à Rio.
 De la chair, de la médecine analytique presque, de la vivisection, seraient des termes réducteurs pour entrer dans le travail de l’artiste carioca de 48 ans qui expose au MAM à Rio. Car Adriana, nouvelle génération d’artistes brésiliens, oscille entre douleur, exubérance, sensualité, architecture, sauna et perspectives. D’où parfois ces interrogations : sculpture ou peinture ?


En tout cas, des sensations passent à travers la texture craquelée comme des vibrations de l’au-delà. 

Néanmoins sa quête obsessionnelle du corps disséqué, examine à la loupe la finalité de nous-même : la chair.

Des êtres faits de viande, comme un souffle incandescent sur la toile, comme un rappel incessant à ce que nous sommes avant toute chose. Inutile de nous croire au-dessus de toute immortalité, la chair est là qui nous guète.A travers une quarantaine d’oeuvres dans ce bâtiment de béton de style Niemeyer (architecte Affonso Eduardo Reidy) avec des saillies sur le port de Gloria et la baie de Guanabara le travail d’Adriana est à son aise. Parfois l’on a même l’impression de revoir à travers la vitre, la vision d’une fresque d’époque coloniale enrobée d’une teinte japonisante en jetant un coup d’œil vers la mer. Une œuvre d’un baroque contemporain aux références coloniales portugaises. Chose rare au Brésil du vivant de l’artiste, le Centre d’Art Contemporain d’Inhotim lui dédie un pavillon pour magnifier la force de son travail. Car l’artiste n’a rien fait pour vous laisser divaguer dans l’indifférence !


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

El mundo del vintage

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Ultima hora

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)