- Lire

Décadence fin de siècle

Marie Torres - 
Huysmans, Barbey d’Aurevilly, Lorrain, Bloy... On les a appelés les "Enervés de la Belle Epoque" ou les "Décadents". Ils ont, avec grand talent, condamné ce qu'ils pensaient être le déclin de la fin du XIXe siècle. C'est sur cette période que revient l'historien Michel Winock. Et c'est passionnant.

" Je suis l'empire à la fin de la décadence" écrit, en 1883, Verlaine. Et, il est vrai que si la fin du XIXe siècle voit le triomphe de la République, le début d'une nouvelle ère n'est pas du goût de tout le monde. Certains y voient l'annonce d'un déclin. D'une décadence.

Autres sujets de préoccupations : l'exode rural et l'immigation

"Il existe en effet deux façons de relater cette période : ou bien retracer la construction enfin réussie du régime républicain, ou alors inventorier les manifestations d'un sentiment largement partagé d'abaissement inéluctable. Un des premiers révélateurs de ce sentiment, la situation démographique le procure. La France est le pays d'Europe où l'accroissement de la population devient le plus lent."

Autres sujets de préoccupations : l'exode rural et l'immigation. En 1881, la France compte plus d'un million d'étrangers - dont de nombreux Italiens - sur une population de 37 600 000 habitants. Et la cohabitation est loin d'être idyllique.

Ajoutez-y quelques "catastrophes", comme la faillite de la banque Union Générale en 1882, l'Affaire Dreyfus dès 1894, l'incendie du Bazar de la Charité en 1897, l'essor du syndicalisme ou encore les débuts de l'émancipation de la femme... Sans oublier, l'Exposition Universelle et son "scandaleux" symbole, la Tour Eiffel, la Tour de Babel comme la baptise Léon Bloy...

On peut citer A rebours de Joris-Karl Huysmans

Bref, ces changements, les Français ne les voient pas tous d'un bon oeil ; les artistes, quant à eux, manifestent leur mécontentement et leur angoisse dans leurs oeuvres. Et c'est tant mieux : ils vont nous donner de véritables petits joyaux, tant dans le domaine de la littérature que dans celui des Beaux-Arts. On peut citer A rebours de Joris-Karl Huysmans, Les Diaboliques de Jules Barbey d'Aurevilly, Le journal d'une femme de chambre d'Octave Mirbeau ou Monsieur de Phocas de Jean Lorrain... mais il y a aussi Léon Bloy, Pierre Louÿs, Auguste Villiers de l'Isle-Adam, Louis-Adrien Péladan.... Côté peinture, Félicien Rops ou Gustave Moreau...

La liste est longue. Ils sont aussi nombreux que talentueux, ces "Enervés de la Belle Epoque". Mais Michel Winock, dans son passionnant essai "Décadence fin de siècle", les convoque tous et les replace dans leur époque, si riche en événements. Dans cette "fin de siècle". Un excellent ouvrage qui vous ravira et qui vous donnera envie de lire ou relire tant de grands auteurs... parfois injustement oubliés.

Marie Torres pour www.micmag.net
Décadence fin de siècle
Michel Winock
Collection L'Esprit de la cité, Gallimard, Octobre 2017
23 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Rencontrer un expert. Fixer un prix de réserve. Mais quel expert choisir ? Le monde des ventes aux enchères n'est pas une action toute simple. Il vaut mieux prendre quelques précautions pour ne pas se faire arnaquer. Conseils... Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Gallimard lance sa galerie d'art...
C'est une exposition consacrée à Patti Smith qui inaugurera, au 30-32, rue de l'Université, à Paris (7e), la Galerie Gallimard, qui présentera, à partir du 11 novembre, des accrochages en lien avec les auteurs et dessinateurs du catalogue.
 
Catalunya- Politico pro guerra
Alfonso Guerra (PSOE) y ex ministro socialista defiende enviar al Ejército a Catalunya si fuera necesario
 
Indépendantisme et Catalogne-Guerre froide !
La situation s'envenime entre Madrid et Barcelone. Madrid tente de bloquer les fonds financiers des institutions et les bulletins de vote à la sortie des imprimeries. Tandis que le gouvernement Catalan maintien son appel à un référendum le 1er octobre. 
 
La Russie à l'honneur

Du 16 au 19 mars prochain, le salon Livre Paris recevra une délégation de 30 auteurs venus de Russie.

 
Vaut mieux deux fois qu'une !
Fernando Collor ancien président brésilien destitué pour corruption en 1992, l'est à nouveau cette fois comme député en 2017 dans l'affaire Petrobras. Faut mieux deux fois qu'une !