- Lire

Nid de vipères

Marie Torres - 16 juillet 2018
Le comptable Cosimo Barletta, un homme odieux et répugnant, est retrouvé mort chez lui. Il s'avère qu'il a été assassiné... deux fois. Une enquête compliquée, pleine de rebondissements, s'offre à la fine équipe du commissariat de Vigàta. Un polar comme on les aime. A mettre dans sa valise.

"Un 'micide il y eut ! Fazio est allé là maintenant sur les lieux ! Il voulait que vosseigneurie aussi allât sur les lieux en l'accompagnant ! C'est pour ça que je vous téléphonai à vous chez votre maison au tout petit matin !"

Les fidèles du commissaire Montalbano auront bien sûr reconnu la prose estropiée de Catarella. Son agitation chaque fois qu'il s'adresse à "vosseigneurie" Montalbano...

Alors que s'est-il passé, ce matin-là, dans le commissariat de Vigàta ? Comme a tenté de l'expliquer l'agent Catarella, un homicide a été commis et Fazio est sur place. Le commissaire le rejoint à la Villa Mariella. La victime, le comptable Cosimo Barletta, a été tué d'une balle à la nuque alors qu'il prenait son petit-déjeûner. Si aucune trace d'effraction n'est relevée, il paraît évident qu'une femme a passé la nuit avec lui.

L'enquête débute. Montalbano, Fazio mais aussi Augello fouillent dans la vie du comptable. Et ce qu'ils découvrent n'est pas joli joli. L'homme, veuf depuis plusieurs années, aimait les "jeunettes" dont il se fatiguait rapidement. Une collection immortalisée par des photos... très intimes. De plus, Barletta était un usurier qui avait ruiné bien des malheureux. Les suspects se bousculent... d'autant que la victime avait deux enfants, Arturo, qu'il voulait déshériter, et la belle Giovanna. L'affaire se complique lorsque la police découvre que le mort a été tué... deux fois.

Une fois de plus on pénètre, avec joie, dans le petit monde de Montalbano. Ses longues discussions avec ses deux adjoints, ses prises de bec avec son éternelle fiancée, Livia, ses repas à la trattoria d'Enzo et ses petits coups de griffes, au passage, à la société actuelle... Une enquête bien menée, bien structurée. Le polar de vos vacances.

Lire aussi

Une voix dans l'ombre

Serge Quadruppani : « Quand je traduis un auteur, Camilleri ou un autre, je me mets à son service »

 

Marie Torres pour www.micmag.net
Nid de vipères
Andrea Camilleri
Traduction Serge Quadruppani
Editions Fleuve Noir, Juin 2018
19,90 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 2 mars 2019, l'artiste du street art, Bordalo II, expose ses sculptures géantes dans un espace brut de 700 m, dans le 13e arrondissement de Paris, pour dénoncer les ravages de notre société de consommation sur la nature. Lire la suite, ici.

BRÈVES

Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.