- Lire

Appels aux Européens

Marie Torres - 17 avril 2019
Inédites en français jusqu'en 2015, ces deux conférences de Stefan Zweig, datant de 1932 et 1934, sont un plaidoyer pour une unification de l'Europe qui passerait par la culture et l'humanisme. Deux appels à un sursaut européen, d'une brûlante actualité.

Longtemps inédites en France, les deux conférences sur l'Europe de Stefan Zweig appellent à un sursaut européen et sont, à quelques semaines des élections, d'une actualité brûlante.

Dans ces textes, écrits en 1932 et 1934, Stefan Zweig milite pour une unification de l'Europe basée sur la culture et l'humanisme et rappelle l'urgence de se désintoxiquer de l'idéologie nationaliste et impérialiste, sentiments qui ont mené à la première guerre mondiale.

Une de ses propositions, pour y parvenir, touche l'éducation. Et notamment l'enseignement de l'Histoire.

"L'histoire conçue comme histoire de la guerre qui, aujourd'hui encore, est pratiquement la seule enseignée, montre comment l'Europe s'est détruite elle-même sans relâche, tandis que l'histoire de la culture qui, hélas ! n'est pas assez présente actuellement dans notre système scolaire, montre comment les peuples d'Europe [...] ont bâti un édifice intellectuel toujours plus vaste et plus splendide."

Dans le même ordre d'idée, Zweig insiste sur l'importance de développer un réseau de voyages et d'échanges culturels et universitaires.

" [...] chaque pays tirerait profit de la présence, dans ses administrations publiques, dans son commerce, dans ses universités, de cette fine fleur de la jeunesse ayant noué avec les pays étrangers, dès ses années d'études, des liens intimes et naturels de camaraderie et d'éducation."

Zweig propose aussi la création d'une instance internationale et supranationale chargée de démentir ou de rectifier les fausses nouvelles ou accusations publiées dans un pays au sujet d'un autre pays.

"On cesserait d'alimenter le funeste besoin de haïr qui couve toujours à l'état latent dans notre génération et l'atmosphère s'en trouverait considérablement purifié."

Ces deux textes, terriblement d'actualité, sont commentés et renforcés par une belle et longue préface de Jacques Le Rider, germaniste et historien de renom. Une très bonne lecture.

Lire aussiEurope , mes mises à feu

Marie Torres pour www.micmag.fr
Appels aux Européens
Stefan Zweig
Editions Omnia Poche
7 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."