24-01-2012 15:53:48

Quand les Prix Tortoni et Tortignole font un pied de nez à l’institution...

Depuis 2009, les Prix Tortoni et Tortignole se donnent pour mission de compenser une certaine injustice littéraire : l’un récompense un livre dont la « grande qualité » a été ignorée des médias, l’autre un ouvrage un peu trop « loué ». Rencontre avec le créateur, Patrick Tudoret.

Par Marie Torrès

Micmag.net : Quelles sont les raisons qui vous ont poussé à créer les Prix Tortoni et
Tortignole ?
P.T
. : Avec mon ami Thibaut d'Anthonay (qui en est aujourd’hui le vice-président), nous avons décidé en 2009 d’essayer de réparer ce qui nous semblait une certaine injustice littéraire. En créant le Prix Tortoni, doté de 1 500 euros et mécéné par le restaurant La Bûcherie (Paris 5ème), nous récompensons un livre d’une grande qualité, qui rend hommage à la langue française et à la littérature et qui n’a pas bénéficié d’une grande médiatisation ou a même été ignoré.

Le Prix Tortoni serait-il une sorte de Robin des Bois ?
P.T :
Oui, un peu. Plus humblement, un Prix frondeur qui fait un petit pied de nez à l’institution !

Et le Prix Tortignole ?
P.T. :
C’est le verso du recto. Il est attribué à un ouvrage dont la forte médiatisation n’a pas paru justifiée au jury.

Pas de grincements de dents….
P.T. : Peut-être un peu…, mais les Prix se veulent avant tout ironiques, pas méchants. Ils nous valent d’ailleurs de plus en plus d’amis et d’alliés…

Les noms des vainqueurs et… des vaincus ?
P.T. :
Je dirais ni vainqueurs ni vaincus, mais tortonisés ou tortignolisés… : Pour le Tortoni : « Papa fume la pipe » de Jean-Jacques Saïgon en 2009, « L’élégance du maigrichon » de Pascal Fioretto en 2010 et « Le jour où le ciel s’en va » de Jean-Philippe Domecq en 2011. Côté Tortignole : « Le lessiveur » de Franz-Olivier Giesbert, « L’échappée belle » d’Anna Gavalda et « Charly 9 » de Jean Teulé.

C’est vrai que les 3 derniers sont plus connus que les 3 premiers ! Comment, dans la masse d’ouvrages édités chaque année, faites-vous votre choix ?
P. T. 
: Notre jury est composé de 7 membres, bientôt 9, âgés de 30 à 80 ans et souvent bien connus dans le milieu littéraire pour leur esprit libre. Ils sont écrivains, journalistes, critiques…et, à ces titres, reçoivent et lisent de nombreux ouvrages. Lorsqu’on se réunit, chacun arrive avec des livres et des propositions. On en discute. On n’est pas toujours d’accord, mais on finit par faire un choix parfaitement démocratique.

Et ce nom de Tortoni, d’où vient-il ?
P.T. :
C’est le nom d’un célèbre café parisien du XIXème siècle où se retrouvaient les hommes politiques, les artistes et les écrivains. Barbey d’Aurevilly le fréquentait, Balzac le cite dans plusieurs de ses romans, Stendhal l’évoque dans « Le Rouge et le Noir », Maupassant le mentionne dans une de ses nouvelles et son nom revient souvent dans « A la recherche du temps perdu » de Proust. Ce nom, Tortoni, est un hommage à cette époque, bien sûr, mais surtout à un esprit, mordant, ironique.

Ce café existe toujours ?
P.T. : Non, il a fermé ses portes en 1893. Mais on trouve, à Buenos Aires, un café Tortoni. Créé en 1858 sur le modèle français, il a gardé sa vocation littéraire.

La prochaine remise des Prix ?
P.T. :
Elle se fera en juin prochain au lieu habituel, au Café-restaurant La Bûcherie à Paris qui abrite nos « ruminations » et mécène les Prix avec une grande bienveillance.


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Combats Plasticiens : L'humanisme en héritage, trois peintres expressionnistes

Juliette, Victor Hugo, mon fol amour

Du 7 au 30 juillet 2022 au théâtre des Corps Saints (Avignon).

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

VINTAGE & COLLECTIONS

Comment écrire une critique musicale
comme un pro

Journaliste en herbe, influenceur ou juste fan de musique... Vous aimeriez écrire une critique musicale mais vous ne savez pas par où commercer... Le guide "Comment écrire une critique musicale comme un pro", disponible gratuitement sur le Web, vous sera d'un grand secours... Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



BRÈVES

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.