- Musique

Olivier Dion « Exposed » : une electro pop moderne, intime et raffinée !

Jen-Christophe Mary - 24 juin 2019
Olivier Dion, le Canadien révélé par les comédies musicales à succès "Hairspray" et "Les Trois Mousquetaires", confirme son talent pour l'écriture de hits pop rock imparables qui devraient une nouvelle fois séduire le plus grand nombre.

Sur la pochette, Olivier Dion pose. Regard sombre, en cuir noir dans la pénombre. Une photo qui tranche avec ces nouveaux titres à mi chemin entre pop soul et électro urbaine. 

Pour l’avoir découvert dans les comédies musicales à succès, Hairspray et Les Trois Mousquetaires où il incarnait d'Artagnan, le canadien impressionne toujours autant par son charisme, sa voix et son professionnalisme. 

Sur « Exposed » le chanteur présente 12 titres modernes et efficaces au travers desquels il se livre totalement. Dans cet univers pop R&B organique qui prend solidement appui sur les phrasés hip hop, Olivier Dion élabore sa musique avec une recette toute simple : des sons clairs et épurés sur les couplets, qui mettent en valeur tout le lyrisme des voix, pour finir par un empilage successif de synthétiseurs et de voix enflammées sur les refrains

Dès le premier titre, ça commence fort. La mélodie de « Feels Right » parait fragile et puissante à la fois, les harmonies vocales semblent planer en apesanteur au-dessus de la toile sonore. La basse ondule, les claviers emplissent lentement l’espace tandisque la voix douce étire les mots comme des élastiques. Olivier Dion touche l’auditeur en plein cœur, par ses chuchotements, ses boucles répétitives cotonneuses et ses envolées en forme de prières, sortes d’incantations lyriques. On adhère aux gimmicks entêtants de « Cold Winter », « Lift Me Up » et « Kinda Love » dans la lignée des grands chanteurs soul. Les influences se fondent harmonieusement, mixant ici et là grooves hip hop, gospel et electro

Cela faisait longtemps que l’on avait entendu ce mélange de force et de volupté sucrée. Le reste de l’album est calibré sur le même model : les voix voïcodées se télescopent, derrière des rythmiques groovy. On découvre également de poignantes ballades telles « Baiser volé » ou ce « Souvent j’ai peur » qui vous prend aux tripes dès la première écoute. Les textes bilingues, en français et en anglais, donnent aux compositions ce caractère mûr et abouti, compositions qui d'ailleurs n’ont rien à envier aux productions américaines. Olivier Dion fait parti de ces jeunes loups qui perpétuent la tradition d’une pop intime et raffinée. Nous n’allons pas nous en plaindre…

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
Exposed
Olivier Dion
Mai 2019
CD Album, 15,99 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.
 
Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net