Paris - Reportage

St Valentin, de l’amour « toujours » à l’amour « humour » ?

Marie Torres - 11 février 2013
L’amour ? Il est né avec le monde. Depuis des millénaires on l’exprime avec des poèmes, des chansons, des fleurs, des cartes, des cadeaux ou encore… des petits cadenas. Une fête lui est même dédiée. Retour sur une tradition qui a la dent dure et le cœur tendre.

Ulysse et Pénélope, Tristan et Yseult, Roméo et Juliette, Paul et Virginie ou encore Shah Jahan et Mumtaz Mahat, Bonnie et Clyde…. Fictives ou réelles, romantiques ou tragiques, les romances d’amour ponctuent l’histoire de l’humanité. Pour les nourrir, hommes et femmes ont toujours fait preuve de créativité et d’imagination : poèmes,  chansons, cartes, cadeaux… Et aujourd’hui, comment fête-t-on l’amour ?

L’empereur Claude II fit abolir le mariage

Les amoureux ont leur fête, la Saint Valentin. Une tradition qui remontrait au IIIe siècle. A cette époque, l’empereur Claude II fit abolir le mariage car il trouvait que les hommes mariés, soucieux de leur famille, faisaient de mauvais soldats. (A croire que le mariage a toujours été matière à polémique…)  Mais un prêtre au cœur tendre, Valentin, entreprit de marier en secret les jeunes amoureux. Bien évidement, il fut arrêté, emprisonné, martyrisé puis décapité le14 février 270. La date est restée dans l’histoire.

Les cadenas de l’amour
Des cadenas accrochés aux rambardes des ponts pour symboliser un attachement amoureux. L’idée serait née en Hongrie ou en Allemagne. Peu importe. A Paris, cette coutume remonte aux années 2000, lorsque le Pont des Arts et, plus tard, le Pont de l’Archevêché, se sont recouverts des cadenas aux messages éloquents : du « Je t’aime » au « Ich liebe dich », du « Montse i Josep » au « Renée et Jean-François », du « Pour la vie » au « Jusqu’à la mort »…Après avoir accroché son cadenas, il est d’usage de jeter la clé dans le fleuve. La promesse est ainsi ratifiée. Mais, hélas, chacun sait qu’elle peut être abrogée…

Le Musée des Cœurs Brisés


Et quand l’amour ne rime plus avec « toujours » certains le font rimer avec « humour ». Ainsi, la capitale de la Croatie, Zagreb, a inauguré, en  2010, le Musée des Cœurs Brisés entièrement consacré à la rupture amoureuse. Qu’y trouve-t-on ? Des objets divers et variés venus du monde entier. Des photos, des vêtements… chacun accompagné des dates et lieu de la relation et parfois de petits messages… Comme par exemple cette note posée près d’un porte-jarretelles : "Je ne les ai jamais portés. La relation aurait peut-être duré plus longtemps dans le cas contraire". A noter, le musée se trouve tout près de la mairie de Zagreb et sa fréquentation double… à la St Valentin.

Voir aussi
Collection : les courriers de l'amour
Cartes postales : baisers de celui qui t'aime
1
2
3
4

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

EVENEMENTS

NEWSLETTER

BREVES

Grève dure à Radio France. Le motif ?
«Ce mouvement de grève a pour objet de défendre les radios de service public, et non des intérêts particuliers ou corporatistes." Producteurs de la maison de la radio
 
Le rap dévore Monica Lewinsky
De Beyoncé à Eminem, Monica Lewinsky est citée pour faire référence à la fellation. Chez Beyoncé, son patronyme devient un verbe, synonyme «d'éjaculer partout sur vêtement»
 
Une ministre de l'écologie qui ne bouge pas !
Pic de pollution à Paris en mars. Refus de la ministre Royal de prendre des mesures. Tandis que la Maire de Paris relève : "La santé des Parisiens ne se négocie pas. Je maintiens ma demande de mise en place de la circulation alternée.»
 
La lecture et les Français

Alors que s’ouvre le  Salon du Livre, un sondage révèle que 26 millions de Français ont au moins acheté un livre en 2014.  Parmi eux, 60% sont des femmes.

 
L'architecte Le corbusier re-découvert facho !
Cinquante ans après la mort de l’architecte, deux ouvrages sérieux et récents évoquent son compagnonnage avec le fascisme.

FACEBOOK

Facebook