Bilbao - 

Le Guggenheim et ses vingt ans, une histoire passionnelle entre une ville et son musée

Hélios Molina - 
Bilbao ville industrielle sombre et en déclin des années 80 et 90 n’est plus dans la mémoire des jeunes générations. Et pourtant le pari de muter ce grand port triste et décati n’était pas évident.

Guggenheim de Bilbao et "mapping" pour son XXe anniversaire. ©Photo H.M.

Bilbao ville industrielle sombre et en déclin des années 80 et 90 n’est plus dans la mémoire des jeunes générations. Et pourtant le pari de muter ce grand port triste et décati n’était pas évident.  Il s’agissait au départ d’investir 110 millions d’euros pour construire un musée prestigieux qui devrait sortir la ville et la Biscaye d’un marasme dévastateur. Le maire  et le parti au pouvoir de la région le PNV (Parti National Basque) n’ont pas eu comme tant de politiques craintifs des visions à court terme. Car c’est dès 1991 que les autorités se lancent dans un ambitieux projet de musée qui ouvrira les portes six ans plus tard. L’idée de revitalisation de la ville sera accompagné par les grands noms internationaux de l’architecture, Norman FosterSantiago CalatravaRafael Moneo, etc. Et le Guggenheim tout de titane vêtu sera conçu par les ateliers de Franck Gehry sur les bords du Nervion. Et dès l’ouverture le choc est éloquent. 538 000 visiteurs se pressent pour découvrir la Chine et ses 5000 ans.  Plus d’un million de visiteurs par an en ce moment.

Après vint ans de vie le musée approche les 20 millions de visiteurs. Les retombées économiques sont colossales. Le pari des politiques de 1991 est plus que payant : près de 6000 emplois autour de ce bâtiment hors pair. Le musée s’autofinance à 70%. et devient le troisième musée du pays. L’Europe élit Bilbao pour mesurer l’impact de la culture dans une économie locale. La ville devient ainsi un  véritable atout pour touristes surpris par la richesse de son patrimoine. Son musée des Beaux arts et ses collections permanentes, sa gastronomie basque, et sa qualité de vie autour d’un centre historique entièrement piéton autant d'éléments pour en faire une destination touristique.

En clair Bilbao et la fondation Solomon R. Guggenheim n’ont plus à prouver au monde économique que la culture est un excellent facteur de développement.

Et pour rappeler ses vingt ans et les 163 expositions présentées ici, le musée Guggenheim invite la population locale et étrangère à assister à un spectacle nocturne de vidéo sur les parois en titane  durant quatre jours (voir vidéo ici bas). Réflections un « mapping »  d’animations fait par la maison anglaise 59 Productions qui transforme l’étrange animal en écailles de poisson, en  bateau ivre ou en champ de fleurs.

Une façon de se tourner vers de nouveaux projets apprend on de source muséale. Il s’agit de trouver hors les murs des espaces supplémentaires pour accompagner les révolutions à venir

De Bilbao, HELIOS MOLINA pour www.micmag.net

Autre article en espagnol sur le sujet :

 http://www.micmag.net/fr/arts/4822-museo-guggenheim-veinte-anos-de-arte



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Paysages, monuments, châteaux, personnages…Au fil du temps, la boule à neige a tout « englobé et enneigé » et, de simple souvenir de vacances, est devenue objet de collection très recherché.  Comment ? Pourquoi ? Petit historique et rencontre avec le mystérieux « Môssieur Gustave » et avec Liliane David, peintre de boules à neige.

SORTIR À PARIS

Du 14 novembre 2017 au 1er avril 2018, le Musée du Quai Branly - Jacques Chirac -, présente l'exposition Le Pérou avant les Incas et lève le voile sur les bases de la civilisation préhispanique. Près de 300 pièces de céramique pour mieux comprendre les cultures anciennes des Cupisniques, Mochicas, Chimús, Lambayeques... Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Méga foire d'armes en Floride après massacre
Quatre jours après le massacre dans un lycée par un jeune de 19 ans, la méga foire où l'on peut acheter l'arme en toute liberté qui a servit au massacre.
 
Bolloré réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement"
L'homme d'affaire Vincent Bolloré  qui a plusieurs médias dans son viseur, réclame 700.000 euros à un journaliste pour "harcèlement" suite à la publication d'un livre-enquête sur ses méthodes en Afrique et ailleurs. 
 
Nuit de la lecture
Des milliers d’animations  dans les librairies  sur l’ensemble du territoire samedi 20 janvier pour une  2e Nuit entièrement dédiée à la lecture. Plus ici.
 
Garcia Marquez en ligne
Les archives de Gabriel Garcia Marquez sont gratuitement en ligne, soit quelque 27500 documents, des photos mais aussi une dizaine de manuscrits et autant de carnets, ainsi que 2000 lettres. Pour y accéder, ici.
 
"Trou de merde"
Donald Trump qualifie  de "trou de merde" Haïti devant des sénateurs à la Maison Blanche. Nos récents reportages en Haïti démontrent que ce pays est hautement plus respectueux que ces propos tenus.