Paris-Figueras-Los Angeles - 

Attention aux arnaques : fausses Lithographies de Salvador Dali !

Hélios Moiina - 
Tant de fausses lithographies ont, en effet, été lancés sur la place publique que même les originaux sont dévalués. Et les moyens d’authentifier un original sont si aléatoires qu’il vaut mieux s’abstenir de tout achat... Retour sur les Vrais-faux, les faux-vrais et les faux -faux.

Avis aux amateurs : les lithos de Dali sont à leur prix- plancher...

Tant de faux ont, en effet, été lancés sur la place publique que même les originaux sont dévalués. Et les moyens d’authentifier un original sont si aléatoires qu’il vaut mieux s’abstenir de tout achat... Quarante millions de dollars, c’est le chiffre des bénéfices encaissés par les 7 “ Center Art Galleries ” d’Honolulu à Hawaï dans les années 1990 où Américains et Japonais s’approvisionnent à tour de bras en “authentiques” faux de Dali.

Si l’oeuvre de “Avida Dollars”, comme l’avait surnommé Breton, a donné naissance, à d’énormes flux monétaires, le phénomène ne prend toute son ampleur qu’à travers l’industrie de la reproduction. Au début des années 80, commence en effet à se développer une véritable industrie parallèle de fausses lithographies, fabriquées en France puis commercialisées à travers les grands circuits touristiques jusqu’en Amérique, au Japon et à Hawaï... Récemment encore, l’AFP annonçait le démantèlement d’une filière suédoise ! Le marché de la fausse lithographie dalinienne comporte en fait 4 niveaux différents :

-  Les “ vrais-faux ” : il s’agit d’une image authentique dont la signature n’est pas celle de Dali.

-  Les “ faux-vrais ”, où l’image falsifiée est éditée sur du papier pré-signé par le maître (ceci dans le meilleur des cas puisqu’il en a signé seulement 17 500 exemplaires en blanc).

-  Les “ faux-faux ”, où l’image piratée s’assortit d’une fausse signature.

'- Le 4ème type est constitué de photo-mécaniques à grand tirage, qui ne sont en fait que de simples posters’ dont la valeur marchande se limite au prix de l’encre, du papier... et de la marge bénéficiaire !

Helios Molina


  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Installé à Rochefort, le Musée des Commerces d'autrefois propose une vingtaine de boutiques et d'ateliers du début du XXe siècle reconstitués à l’identique. Un voyage dans le temps. La plus riche collection française d'objets publicitaires. Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS

L'exposition "La légende dorée Bouddha" met en lumière la richesse des traditions iconographiques et stylistiques de la présentation de la vie du fondateur du bouddhisme, la quatrième religion au monde en nombre de fidèles, derrière le christianisme, l’islam et l’hindouisme. En savoir plus ici.


BRÈVES

"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net