- Vintage

""La symbolique de la boule à neige représente pour moi la chaleur et la sécurité d’un foyer"

Marie Torres - 
Si, au fil du temps, la boule à neige est passée du statut de souvenir de vacances à celui d'objet de collection, sachez aussi que certaines personnes les peignent... C'est le cas de Liliane David. Découverte.

La peinture, Liliane David l'étudie depuis une dizaine d'années avec Céline J. Dallaire, une artiste peintre qui explore aussi bien les techniques traditionnelles qu'innovantes, l'art figuratif qu'abstrait.

"Au fil du temps j’ai expérimenté plusieurs techniques et médiums. Ces années d’apprentissage m’ont permis d’approfondir mes connaissances en art et peu à peu je suis sortie de ma zone de confort jusqu’à désirer concevoir mes propres créations" explique Liliane.

Une aventure extraordinaire s'offrait à elle : créer. Mais pourquoi son choix s'est-il porté sur les boules à neige ? Vous savez ces petits objets que nous avons tous un jour retrourné et secoué et contenant, généralement, un monument historique.

"La symbolique de la boule à neige représente pour moi la chaleur et la sécurité d’un foyer. L’hiver, ma saison de prédilection et l’affinité que j’ai avec les animaux, fusionnent et créent ainsi une symbiose harmonieuse qu'on retrouve sur l’ensemble de mes œuvres" ajoute Liliane.

Avis donc aux collectionneurs et aux amateurs de boules à neige, pour tout renseignement sur son travail, vous pouvez la contacter à l'adresse suivante : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Lire aussi : La chionosphérophilie ou la folie des boules à neige

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."