- Musique

Elliott Murphy enchante le New Morning pour ses 75 printemps !

Jean-Christophe Mary - 18 mars 2024
Après son concert du 1er mars dernier, Elliott Murphy investissait, une seconde fois, la scène du New Morning plein à craquer, le Vendredi 15 mars. A noter qu’il sera aux Francofolies de la Rochelle le 11 juillet prochain.

A 21h précises, les lumières s’éteignent sur le New Morning plein à craquer quand les musiciens investissent un à un le plateau pour un premier set acoustique, Olivier Durand (Guitare, Voix), Melissa Cox (Violine, Voix), Alan Fatras (Batterie, Voix suivi de Elliott Murphy. Magique dès le premier titre, « Last of the Rock Stars album » extrait de son tout premier album « Aquashow » (1973), le chanteur nous transporte grâce à son incroyable voix baryton basse et sa présence animale.

Elliott Murphy est un personnage
hors du commun

Une stature à mi-chemin entre Steven Tyler et Neil Young
(pour le chapeau et l’harmonica), Elliott Murphy est un personnage hors du commun. Ses chansons folk au romantisme élégant incarne cette fascination que les poètes français ont toujours exercé sur les poètes rock new yorkais. Regard vif et souriant, le troubadour folk américain installé à Paris depuis 1989 enchaîne les chansons tout blaguant avec le public égrenant ses titres « Not Enough Time » “Take That Devil Out of Me”, l’excellent “Deco Dance”, suivi d'une reprise de George GershwinSummertime” où Olivier Durand et Melissa Cox nous offrent une solo habité guitare et violon, avant de conclure ce premier set d’un sublime « Dusty Roses ».

Le plateau du New Morning, Elliott le connait bien lui qui vit à Paris depuis 1989. Il s'est produit ici plus de 40 fois et bat certainement un record en la matière. Depuis « Aquashow »(1973) à « Wonder » (2022) son dernier opus post covid, il a publié 41 albums. Autant dire que ce soir il n’a que l’embarras du choix pour piocher dans son immense répertoire. Après 20 minutes d’entracte, le quatuor est de retour avec trois nouveaux musiciens : Leo Cotten (Claviers), Aurélien Barbolosi (Basse), et le fils d’Elliott, Gaspard Murphy (Guitare, Voix). Le groupe au complet se retrouve sur l’avant scène pour une séance rock’n’roll pur jus avec les éternels « Green River », « Metaphysical Moments », « Sunlight Keeps Falling » extrait de l’album review (2022), « What The Fuck Is Going On” sur la crise des subprime de 2008, le sublime « Fix Me a Coffee” et « Something Consequential » titres d’une autre époque qui réussissent à nous rendre nostalgique.

Elliott Murphy évoque le printemps qui pointe et... sa date anniversaire qui tombe
le lendemain, le 16 mars

Toujours ce large sourire aux lèvres, Elliot Murphy maitrise son show, caresse son public comme personne. A 75 ans, l'« éternel Américain à Paris » vit ses chansons plus intensément que jamais, se fait émouvant sur « On Elvis Presley's Birthday », « You Never Know What You're In For », pousse sa voix sur ce « A Touch of Kindness » d’anthologie. Avec sa yeux bleus perçants, son bouc et son ensemble, jean et chemise noir, le storyteller de Greenwich Village est peut-être un peu moins agité sur scène qu’il y a quelques années mais réserve toujours quelques poses qui ont bâti la légende. C’est déjà l’heure du rappel. Les musiciens quittent un à un le plateau, tous sauf lui. Elliott Murphy évoque le printemps qui pointe et... sa date anniversaire qui tombe le lendemain, le 16 mars :

« Je suis trop vieux pour regagner ma loge attendre le rappel, autant rester ici. Le public pense que dans les loges, je vais m’enfiler du Jack Daniels, de la coke et me taper une ou deux groupies. La vérité, c’est que si j’y vais, c'est pour boire de l’eau, prendre des vitamines et un comprimé de viagra ». Ravi, le public lui renvoie un tonitruant « Joyeux anniversaire ».

Au retour des musiciens, Elliott Murphy lâche quelques pépites « Rock 'n Roll 'n Rock 'n Roll », « Rock Ballad », un tube « Anastasia » avant de conclure ce second set par un puissant « Come On Louann ».

Après un peu plus de deux heures trente d’un show sans faute, les fans sont émus et conquis. A noter qu’Elliott Murphy sera aux Francofolies de la Rochelle le 11 juillet 2024.

 

Lire aussi

Entretien avec Elliott Murphy

De New York à Paris, Elliott Murphy raconte...


Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

Vintage world (Click on the title)

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)