Port-au-Prince - documantaire

Rachèle Magloire, le message fort du film documentaire haïtien

Hélios Molina - dec. 2017
Femme engagée dans son pays, elle utilise sa caméra comme arme de dénonciation sur des problèmes majeurs d'ici ou d'ailleurs. Co auteur du docu Deported, cruel témoignage d'une double peine imposée aux Haitiens qui ont fait leur vie aux USA et n'ont aucune attache sur l'ïle de leur parents .

Rachèle Magloire chez elle, une documentariste engagée en Haïti. ©. Hélios Molina

Grandi au Québec durant la dictature des Duvalier. Rachèle Magloire, 55 ans, est une militante qui a vécu de nombreuses expériences de presse, télé et documentaires en Afrique comme au Canada. Femme engagée pour une lutte contre les injustices d’ici ou d’ailleurs, elle s’est faite remarquer pour « Les enfants du coup d’Etat » en 1999 et ensuite « Deported » (documentaire de 2013 ).

Dans le premier elle revient sur les viols de femmes durant le coup d’Etat militaire de 1991 à 1994. Dans le 2e docu elle part à la rencontre de ces fameux haïtiens qui on grandi aux USA et n’ont quasiment aucune attache avec Haïti. Mais suite à des ennuis judiciaires, ils sont déportés par les autorités américaines et arrivent dans l’île après leur peine de prison américaine ou soit la double peine leur est appliquée. De véritables fantômes humains qui déambulent dans les rues de Port-au -Prince ou dans la campagne des alentours. Des êtres semi détruits par leur nouvelle vie imposée sans humanité et sans appui moral. Ce dernier docu co-réalisé avec Chantal Regnault est un cri de citoyen maudit lancé à la gueule du géant américain tout proche, imperturbable voisin malgré le désarroi humain.

 Rachèle revient pour nous sur le tremblement de terre de janvier 2010  : « J’étais en stationnement avec ma voiture quand cela a commencé. J’ai vu un pan d’église s’effondrer. Depuis tout a changé. Plus rien n’est comme avant. Notre rapport à la vie n’est pas le même. C’est comme si on nous avait coupé un bras. Nous sommes tous fragiles. »

Rachèle  donne ensuite sa vision du vaudou : « c’est une arme de défense, une préservation de note identité. Le rapport au monde est différent.  »

Hélios Molina pour www.micmag.net 2017



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

(Re) découvrez les grands tubes anglo saxons des années 50, 60, 70, 80... et les anecdotes et histoires qui les entourent... Cette semaine Satisfaction des Stones.



Going out in Paris

C'est reparti pour le confinement... et pour la fermeture des musées ! Aussi Micmag vous propose une sélection de musées proposant des visites virtuelles de leurs espaces et expositions. Bonne visite, ici.

News flash

Du fric dans le slip du sénateur brésilien
De l'argent destiné à la lutte pour la pandémie détourné par un sénateur brésilien caché dans son slip. Un proche de mister Bolsonaro !
 
Une petite pensée pour...
Si un détraqué ne l'avait pas assassiné le 8 décembre 1980 à New York, John Lennon aurait eu 80 ans aujourd'hui (9 octobre).
 
Marvin Gaye bat les Beatles parmi les meilleurs disques de tous les temps

 Marvin devient une valeur sûre ! Le rock est en perte de vitesse et le rap s'envole dans les ventes chez les disquaires de la planète


 
Secret : Almodovar et son prochain film
"La Voix Humaine" est le prochain film de Pedro Almodóvar avec Tilda Swinton
L'adaptation de la pièce de Jean Cocteau sera présenté au festival de Venise et il est fort probable que ce soit un court-métrage

 
Sortie du film "White Riot

Fin des années 70, Royaume-Uni. Face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, né le Rock Against Racism qui, avec The Clash, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise. Voir la bande-annonce, ici.