- TV

The Night Of, une leçon de cinéma dans la lignée de True Detective et American Horror Story

Jean-Christophe Mary - 31 mars 2017
Au lendemain d'une virée nocturne bien arrosée, Naz se réveille aux côtés d'une jeune femme baignant dans son sang. Inculpé pour ce meurtre, il se retrouve prisonnier du système judiciaire…. Adaptée de « Criminal Justice », « The Night Of », nouvelle mini-série de huit épisodes, crée l’événement.

L’action se passe à New York. Nasir Nasir (Riz Ahmed), fils de chauffeur de taxi immigré pakistanais, rencontre Andrea Cornish, une jeune fille avec qui il va passer la soirée.  Ils boivent, se droguent et couchent ensemble chez la mystérieuse inconnue. Nasir se réveille couché à côté du cadavre de la jeune fille, lardée de coups de couteau.

Alors que tout l’accuse, un avocat chevronné, John Stone ( John Turturro), relève le défi presque impossible de l’innocenter. Ce dernier a une faible intuition sur l'innocence de son client et doit d’abord se le prouver à lui-même.

Dès le premier épisode, on reste collé à l’écran, pris par l’intrigue sombre de ces huit épisodes, tournés façon documentaire. Si l'enquête peut sembler banale, ce qui en fait la force, c’est de voir ces avocats, ces policiers et ces juges faire leur boulot « normalement ». Ici ils n’apparaissent pas comme des « héros » ou « des ripoux » corrompus.

Véritable thriller, The Night Of est une plongée dans le milieu carcéral et judiciaire, sur fond de racisme ambiant. La police ne mène pas une véritable enquête pour élucider le meurtre de la jeune femme. Empreintes, ADN, l’arme du crime, qu’il avait sur lui au moment de son arrestation, tous ces éléments suffisent pour incriminer le jeune pakistanais.

La réalisation des scènes tournées lors de la procédure, à la cour et en prison, sont plus vraies que nature grâce à une image et à des cadrages réglés au millimètre. La narration rebondit sans cesse et nous conduit sur différentes pistes possibles. Un beau travail que l’on doit à Richard Price (scénariste sur The Wire) et Steven Zaillian.

Côté comédiens, on retrouve un des visages familiers de The Wire, Michael Williams (Omar Little de The Wire) dans le rôle de prisonnier influent à Rikers Island. On connait John Tuturro pour ses grands rôles (O'Brother, The Big Lebowski, Transformers).  Son interprétation de cet avocat étrange, décalé avec ses manies et sa maladie de peau, ajoute beaucoup de profondeur au personnage. On pense un peu au détective Monk, série dans laquelle John Tuturro a d’ailleurs joué.

Durant les huit épisodes, de la fuite, à l’interpellation, de la rencontre avec l’avocat aux interrogatoires, de la prison au procès, rarement on a vu une telle intensité à l’écran.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
The Night Of
Réalisateurs : Steven Zaillian
Studio : HBO
Date de sortie du DVD : 8 mars 2017
24,99 euros

 

Events

Vintage world (Click on the title)

Si l'histoire du bonhomme jovial à barbe blanche remonte à très longtemps, son fameux costume rouge et blanc fait débat. Est-ce une marque de soda qui l'a créé ? La question fait débat. Enquête sur le Père-Noël... Lire la suite ici.

Going out in Paris

Si l’océan occupe la plus grande surface de notre planète, il reste en grande partie méconnu… L'exposition "Océan, une plongée insolite" vous ouvre les portes de ce monde d'inspiration et de légendes... Magnifique. Pour en savoir plus, ici.


News flash

Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net