- TV

The Night Of, une leçon de cinéma dans la lignée de True Detective et American Horror Story

Jean-Christophe Mary - 31 mars 2017
Au lendemain d'une virée nocturne bien arrosée, Naz se réveille aux côtés d'une jeune femme baignant dans son sang. Inculpé pour ce meurtre, il se retrouve prisonnier du système judiciaire…. Adaptée de « Criminal Justice », « The Night Of », nouvelle mini-série de huit épisodes, crée l’événement.

L’action se passe à New York. Nasir Nasir (Riz Ahmed), fils de chauffeur de taxi immigré pakistanais, rencontre Andrea Cornish, une jeune fille avec qui il va passer la soirée.  Ils boivent, se droguent et couchent ensemble chez la mystérieuse inconnue. Nasir se réveille couché à côté du cadavre de la jeune fille, lardée de coups de couteau.

Alors que tout l’accuse, un avocat chevronné, John Stone ( John Turturro), relève le défi presque impossible de l’innocenter. Ce dernier a une faible intuition sur l'innocence de son client et doit d’abord se le prouver à lui-même.

Dès le premier épisode, on reste collé à l’écran, pris par l’intrigue sombre de ces huit épisodes, tournés façon documentaire. Si l'enquête peut sembler banale, ce qui en fait la force, c’est de voir ces avocats, ces policiers et ces juges faire leur boulot « normalement ». Ici ils n’apparaissent pas comme des « héros » ou « des ripoux » corrompus.

Véritable thriller, The Night Of est une plongée dans le milieu carcéral et judiciaire, sur fond de racisme ambiant. La police ne mène pas une véritable enquête pour élucider le meurtre de la jeune femme. Empreintes, ADN, l’arme du crime, qu’il avait sur lui au moment de son arrestation, tous ces éléments suffisent pour incriminer le jeune pakistanais.

La réalisation des scènes tournées lors de la procédure, à la cour et en prison, sont plus vraies que nature grâce à une image et à des cadrages réglés au millimètre. La narration rebondit sans cesse et nous conduit sur différentes pistes possibles. Un beau travail que l’on doit à Richard Price (scénariste sur The Wire) et Steven Zaillian.

Côté comédiens, on retrouve un des visages familiers de The Wire, Michael Williams (Omar Little de The Wire) dans le rôle de prisonnier influent à Rikers Island. On connait John Tuturro pour ses grands rôles (O'Brother, The Big Lebowski, Transformers).  Son interprétation de cet avocat étrange, décalé avec ses manies et sa maladie de peau, ajoute beaucoup de profondeur au personnage. On pense un peu au détective Monk, série dans laquelle John Tuturro a d’ailleurs joué.

Durant les huit épisodes, de la fuite, à l’interpellation, de la rencontre avec l’avocat aux interrogatoires, de la prison au procès, rarement on a vu une telle intensité à l’écran.

Jean-Christophe Mary pour www.micmag.net
The Night Of
Réalisateurs : Steven Zaillian
Studio : HBO
Date de sortie du DVD : 8 mars 2017
24,99 euros

 

Events

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Vintage world (Click on the title)

La Saint Valentin dans tous ses états !

 La Saint Valentin ? Même si vous pensez que vous n'avez pas besoin d'une "date" pour échanger des mots doux, vous n'y échapperez pas. Alors pour tout savoir sur elle, son origine, ses rites, ses pratiques..., la rédaction de micmag vous a concocté un bon petit dossier... Lire la suite, ici.

Going out in Paris

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


News flash

Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)
 
Il y a 60 ans, les Stones sortaient leur premier 45 T
Le 7 juin 1963, les Rolling Stones sortaient leur premier 45 t, "Come On" une adaptation de Chuck Berry. Le 31 juillet, il atteint la 21e place des hit-parades. L'incroyable histoire des Stones est en marche… Elle roule toujours... Lire plus, ici.