- Lire

Une voix dans l'ombre

Marie Torres - 8 juin 2017
Un vol dans un supermarché, le meurtre d’une jeune femme, des affaires qui semblent sans lien et qui vont donner du fil à retordre à Montalbano et à ses fidèles coéquipiers. Une nouvelle aventure, de nouvelles émotions mais toujours le même plaisir : celui de retrouver l’univers d’Andréa Camilleri.

« Mer calme, d’huile, et ciel serein, bleu pâle avec quelques petits nuages blancs juste posés là pour faire beau » La journée s’annonçait belle et calme pour Vigàta et ses habitants. Une journée anonyme comme les aime Salvo Montalbano. Cependant...

« Son humeur vira d’un coup au noir »

Cependant, ce jour-là, les «tracassins», ces inquiétudes, ces contrariétés qui vous tombent dessus à l’improviste, sournoisement, les «tracassins» allaient s’abattre sur le commissaire, dès le petit matin. C’est d’abord un poulpe qui l’agresse dans sa propre cuisine. Puis, il y a le coup de fil de Livia. Son éternelle fiancée l’appelle pour lui souhaiter... son anniversaire. Pour lui rappeler qu’en ce 6 septembre, il fête... « Exactement. Aujourd’hui, je termine ma cinquante-septième année et j’entre dans la cinquante-huitième que j’ai encore à consommer toute entière. Devant moi, il y a encore douze mois moins quelques heures, pour être exact

58 ans ! Dans deux ans, il sera sexagénaire et les jeunes dans le bus lui céderont leur place. « Son humeur vira d’un coup au noir »

Et, cerise sur le gâteau, sur la route du commissariat, un trentenaire en BMW le traite de «vieux débris», de «cadavre ambulant» et le menace avec une clé anglaise... Trop c’est trop, le chauffard, Giovanni Strangio, se retrouve, menotté, au commissariat où on vient de signaler le cambriolage d’un supermarché... Peu après, la petite amie de Strangio est retrouvée assassinée et le directeur du supermarché se suicide... Derrière ces deux affaires, que rien ne semble lier, des hommes politiques, puissants, tirent les ficelles et semblent vouloir la peau du commissaire... Mais Mimi, Fazio, Gallo, Catarella et les autres sont là, bien décidés à prêter main forte à leur commissaire.

« En quel pays un sénateur, condamné au premier degré pour collusion avec la Mafia, s’était représenté et avait été élu ? »

Andrea Camilleri (91 ans) nous offre, une fois de plus, une belle enquête, bien ficelée, pleine de suspense et d’humour... avec, au passage, quelques coups de griffes - coups de griffes donnés par Montalbano ! - pour les hommes politiques « Ces dernières années, et peut-être aussi en raison de l’âge qui avançait, il n’arrivait pas à contrôler son indignation, et la révolte consécutive, que provoquait en lui, l’appui, plus ou moins ouvert, qu’une certaine politique apportait, à travers la collusion de députés et de sénateurs, à la Mafia. {...] En quel pays un sénateur, condamné au premier degré pour collusion avec la Mafia, s’était représenté et avait été élu ? »

Ses compatriotes et la presse ne sont pas oubliés. « Les trois quarts de ceux qui achètent les journaux se lisent seulement les titres qui souvent, et ça, c’est une des belles coutumes ‘taliennes, disent ‘ne chose tandis que l’article en dit une autre » Ou, un peu plus loin « Les Italiens n’aiment pas entendre les voix libres, les virités dérangent leur coucourde en somnolence éternelle ; ils préfèrent les voix qui ne leur posent pas de problème, qui les rassurent sur leur appartenance au troupeau

On aime Camilleri pour son écriture bien personnelle, mélange d’Italien et de dialecte, si bien traduite par Serge Quadrappani, et on aime son commissaire pour son intelligence, son flair, son humour et son combat pour plus de justice et de vérité. Un polar à glisser dans votre valise...

A lire aussi

Montalbano, dans un dédale de faux-semblants 

Marie Torres pour www.micmag.fr
Une voix dans l'ombre
Andrea Camilleri
Traduction, Serge Quadrupanni
Editions Fleuve Noir, 8 juin 2017

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

La morte amoureuse de Théophile Gautier

La morte amoureuse de Théophile Gautier au Théâtre Darius Milhaud

« Memories »

« Memories » de Philippe Lebraud et Pierre Glénat

Paul Klee, Peindre la musique

L’exposition numérique rend hommage aux deux passions de Klee, la musique et la peinture, et révèle les gammes pictural...

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

El mundo del vintage

Jean Segura, collectionneur d'affiches de cinéma : « J'en possède entre 10 000 et 12 000 »

Journaliste scientifique, auteur de plusieurs ouvrages, concepteur du site ruedescollectionneurs, Jean Segura est aussi un passionné et un spécialiste de l'affiche de cinéma ancienne. Rencontre, ici.


Salir en Paris (Pincha en el título)

« Loading, l'art urbain à l'ère numérique »

jusqu'au 21 juillet 2024 au Grand Palais Immersif


            


Ultima hora

Madrid, 11 mars 2004

L'Espagne, mais aussi l'Union européenne, rendent un hommage solennel lundi aux 192 victimes de 17 nationalités assassinées il y a 20 ans à Madrid dans des attentats à la bombe qui marquèrent le début des attaques islamistes de masse en Europe.

 
Pablo Neruda a-t-il été empoisonné ?
Cinquante après, le Chili relance l'enquête sur la mort du poète et Prix Nobel de littérature survenue sous la dictature du général Pinochet. Cancer de la prostate ou empoisonnement ?
 
Paris 2024 : les bouquinistes ne seront pas déplacés
Paris 2024 : les bouquinistes des quais de Seine ne seront finalement pas déplacés pour la cérémonie d’ouverture des JO « Déplacer ces boîtes, c’était toucher à une mémoire vivante de Paris » a déclaré à l'AFP Albert Abid, bouquiniste depuis dix ans au quai de la Tournelle.
 
Sophie Calle et la mort !
Sophie Calle, artiste de renom, achète des concessions funéraires au USA en France et ailleurs. "J'achète des trous" dit -elle à propos de sa mort.
 
53 journalistes et proches de médias tués dans la guerre Israel- Hamas
Cinquante-trois journalistes et employés de médias ont été tués depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon le dernier décompte du Comité pour la protection des journalistes (CPJ)