France - Voix Libre

« Cachez ce livre que je ne saurais voir »

Marie Torres - 15 février 2014
« Tous à poil ! », un livre illustré pour enfants, devait dédramatiser la nudité, lutter contre les complexes et faire accepter la diversité des corps. Au lieu de cela, l’ouvrage a enflammé les débats. Retour sur une polémique.

Au commencement était un livre. Un livre illustré pour enfants, « Tous à poil ! », dans lequel des personnages, de tous âges et de toutes conditions, se déshabillaient pour aller se baigner. Ses auteurs, Claire Franek et Marc Deniau, l’avaient conçu « pour dédramatiser la nudité et lutter contre les complexes, pour aider à accepter la diversité des corps. »

Et puis arriva un homme politique, Jean-François Copé, qui fustigea l’ouvrage « Couvrez ce livre que je ne saurais voir » dit-il en synthèse. Et de toutes parts, des voix s’élevèrent. Celles qui criaient « «Ce n'est pas le livre que l'on remet en cause, c'est son utilisation en tant qu'outil pédagogique», celles qui demandaient aux « gardiens de la morale » de se taire.

Des voix de psychanalystes se firent aussi entendre comme celle de Claude Halmos sur France Inter. « Les propose de Monsieur Copé sont consternants parce que cela traduit une méconnaissance totale de ce que sont les enfants et de ce qu’est la littérature qui s’adresse aux enfants. Il nous parle de ce livre illustré pour les petits enfants comme s’il parlait d’ouvrages pornographiques. Ce n’est pas plus une incitation à l’obscénité que le Petit Poucet est une incitation à aller perdre son petit frère ou sa petite sœur qu’on n’aime pas dans la forêt. »

Etienne Liebig, éducateur, s’est également exprimé sur RMC



Beaucoup de bruit pour rien, direz-vous, pas du tout. Depuis la polémique, le livre s’est hissé aux premières places des ventes sur Amazon alors qu'il avait peu fait parler de lui depuis sa sortie… il y a trois ans.


Marie Torres
Tous à poil !
Claire Franek et Marc Deniau
Edition du Rouergue

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

El mundo del vintage

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Ultima hora

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net