- Lire

Le labyrinthe des esprits

Marie Torres - 30 mai 2018
Un peu plus de cinq ans après le "Prisonnier du ciel", Carlos Ruiz Zafon revient avec "Le labyrinthe des esprits", dernier volet de la saga du "Cimetière des livres oubliés". Une enquête sur la disparition d'un ministre dans la Barcelone franquiste.Assassinats, mystères et littérature. Magnifique.

Souvenez-vous, c'était en décembre 2012. Quelques semaines après la publication du Prisonnier du Ciel, Carlos Ruiz Zafon répondait aux questions de micmag.net. Quand on lui demandait si les lecteurs allaient attendre longtemps le dernier volet du cycle du Cimetière des livres oubliés, il répondait :

"Je vous confie que non. Idéalement j’aimerais finir la quatrième et dernière partie de la série dans deux ans, mais on ne sait jamais. Ce sont des livres complexes à écrire et chacun d’eux est un défi. "

Et si plus de deux ans se sont écoulés depuis cette déclaration, si on a plus d'une fois scruté les rayons de notre librairie préférée dans l'espoir d'y lire son nom, ou consulté le catalogue d'Actes Sud sur Internet.... on lui pardonne. On lui pardonne car ce quatrième et dernier volet, ce Labyrinthe des esprits est juste magnifique.

Carlos Ruiz Zafon nous plonge dans l'Espagne franquiste de la fin des années 50. A Madrid, le ministre de l'Education nationale, Mauricio Valls, disparaît. C'est Alicia Gris et un policier, Vargas, qui prennent en main l'affaire qui, très vite, les mène à Barcelone. Au coeur de l'enquête un mystérieux livre Le labyrinthe des esprits d'un non moins mytérieux auteur, Victor Mataix qui conduit Alicia à pousser la porte de la librairie Semper & Fils...

"Est-ce la première fois que vous venez à la librairie ?", lui demande Béa, l'épouse de Daniel Semper.

"Non. J'avais l'habitude de venir avec mes parents, quand j'étais petite. C'est ici que ma mère m'a acheté mon premier livre... Il y a bien longtemps. Avant la guerre. Mais je m'en souviens parfaitement, et je me suis dit que c'était l'endroit idéal pour commencer à refaire ma bibliotèque perdue."

Et nous retrouvons - avec grand plaisir - tous les héros de la saga : Daniel, Firmin, Béa... sans oublier un des personnages principaux, Barcelone. Ses ramblas, sa place de Catalogne, ses quartiers du Raval et de Montjuic... comme si nous y étions.

Mystère, intrigues, passion avec, en prime, la très belle et très musicale écriture de Carlos Ruiz Zafon. Autant dire que le dernier volet de la saga du Cimetière des livres est sublime.

Et, si vous n'avez pas lu les précédents volumes, n'hésitez pas à le faire... en attendant son prochain roman....

Lire aussi :

Carlos Ruiz Zafón : « Mes romans peuvent se lire comme une lettre d’amour à la littérature »

Le prisonnier du ciel

Marie Torres pour www.micmag.net
Le labyrinthe des esprits
Carlos Ruiz Zafon
Traduction de Marie Vila Casas
Editions Actes Sud, Mai 2018
27,00 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.