- Lire

Dan Chaon, un Américain à Vincennes

Marie Torres - 
La 9e éditions du Festival America, qui s'est déroulée du 20 au 23 septembre derniers à Vincennes, a accueilli 40 000 visiteurs et 74 auteurs venus d'Amérique du Nord. Parmi eux, Dan Chaon. que Micmag a eu le plaisir - et l'honneur ! - de rencontrer, dans un bar de Vincennes.
Photo M Torres
Vous vous en souvenez peut-être, c'était en 2002, Dan Chaon arrivait dans nos librairies avec un recueil de nouvelles, Parmi les disparus. Une compilation d'histoires sur l'éloignement et la disparition. Puis il revenait en 2006 avec un roman, Le livre de Jonas et en 2011, il publiait Cette vie ou une autre. En 2014, il renouait avec la nouvelle avec Surtout rester éveillé.

Si chacun de ses ouvrages a été apprécié et salué autant par le public que par la critique, avouons-le, la pubication de Une douce lueur de malveillance, en août dernier, lui a permis de franchir un palier et de se hisser parmi les meilleurs auteurs américains contemporains. Ce dernier roman reprend ses thèmes fétiches, la quête d'identité, l'adoption, la disparition, et nous entraîne dans une histoire - une spirale - fascinante.

Dan Chaon était un des 74 auteurs invités du Festival América, qui s'est déroulé en septembre dernier à Vincennes. Micmag.net a eu le privilège de le rencontrer et de lui poser quelques questions.

Micmag.net : Comment l'envie d'écrire vous est-elle venue ?

Dan Chaon : J'ai grandi dans un petit village du Névraska, dans une famille où j'étais le plus jeune. inventer des histoires a donc été, très tôt, une bonne manière de m'évader du quotidien.

Comment écrivez-vous ?

D.C. : Sans aucune discipline et sans aucun plan ! J'écris sans savoir où mes personnages vont m'entraîner, sans savoir ce qu'il va se passer. Et bien sûr, j'ignore la fin de mon histoire.

Quand écrivez-vous ?

D.C. : Tous les jours ! Parfois, j'écris une page, parfois plusieurs, puis je reviens dessus.

Prenez-vous des vacances ?

D.C. : J'aimerais ! Mais si je fais un trop long break, j'ai du mal à me remettre au travail.

Pensez-vous à votre prochain roman ?

D.C. : J'y travaille.

Peut-on en savoir un peu plus ?

D.C. : C'est la voix de mon père qui mènera l'intrigue de cet ouvrage qui sera très, très bizarre...

On l'attend avec impatience !

A lire aussi :

Une douce lueur de malveillance
"Une douce lueur de malveillance",de Dan Chaon, nous plonge dans les ténèbres de Dustin Tillman, un homme submergé par ses propres contradictions et les failles de sa mémoire.Un roman construit comme un thriller, troublant et magnifique. Lire la suite, ici.

Dan Chaon, écrivain en quête d’identités
Pourquoi cette vie plutôt qu’une autre ? Devenir ce que nous sommes et non un autre. La sensation que d’autres identités, que d’autres possibilité de vie existent sont des idées récurrentes dans l’œuvre de Dan Chaon. Rencontre. Lire la suite, ici.

Hélène Fournier : « Une bonne traduction doit respecter l'auteur étranger et le lecteur français »
Hélène Fournier est traductrice anglais/français. Elle traduit, entre autres, Dan Chaon. Perfectionniste dans l’âme, elle nous parle de son activité. Lire la suite, ici.

Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.
 
Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.