Paris - Lire

Remise du Prix Zadig au Procope

Marie Torres - 21 décembre 2018
C'est dans les salons du Procope, le plus vieux café de Paris, que les Editions Ex Æquo ont remis, le 17 décembre dernier, le Prix Zadig à Bertrand Dadolle pour sa nouvelle policière BMX.
Les deux lauréats, Antoine Dynt et Bertrand Dadolle

Une ambiance mystérieuse flotte ce lundi 17 décembre dans le prestigieux salon Lafayette du Procope. Si ce mythique restaurant, ouvert en 1686, a accueilli au cours des siècles les plus grands écrivains, Jean-Jacques Rousseau, Denis Diderot ou encore Paul Verlaine, ce soir l'assemblée est très singulière. Hétéroclite. Certes des écrivains sont présents mais on remarque aussi, ça et là, le fondateur et le premier commandant du GIGN, un avocat, un médecin légiste, un commandant de gendarmerie, un sous-préfet, un magistat... Que se trame-t-il au coeur de Saint-Gemain des Près ? Un complot ? Une conspiration ? Non, juste la remise, par les Editions Ex Æquo du Prix Zadig de la nouvelle policière. Sur place donc quelques auteurs, l'heureux lauréat et les membres du jury,...

" Nous n’avons pas eu de mal à recruter ce jury de choc ; chacun a répondu immédiatement oui sans le moindre instant d’hésitation et je tiens ici à les en remercier ; je suis honorée d’œuvrer à leurs côtés. Nous avons changé la donne habituelle des prix littéraires qui convoquent autour de la table des libraires, des écrivains, des gens du monde du livre ; nous, nous avons réuni ceux par qui la connaissance du crime parvient au grand public au travers de leur expertise." explique Laurence Schwalm, fondatrice des Editions Ex Æquo.

Un jury qui a donc, parmi les 220 textes envoyés, choisi la nouvelle de Bertrand Dadolle, BMX. "Une histoire déjantée où l'on sème des vélos comme le Petit Poucet semait des cailloux pour indiquer le chemin..." commente, en remettant le Prix, Charles Pellegrini, ancien commissaire de police et auteur de thrillers et patron du service de lutte contre le grand banditisme.

Pour encourager les auteurs participants, le Prix Zadig a également récompensé les second et troisième lauréats en lice qui verront leur texte publié chez les éditions Ex Æquo : Antoine Dynt avec Le Client au noir et Jean-François Dormois pour Tu vieillis, Frankie !.

A noter que 50 % des bénéfices des ventes des nouvelles seront reversés à l’association Orphéopolis en soutien aux orphelins de la Police.

Pour en savoir plus sur les Editions Ex Æquo, ici

Marie Torres pour www.micmag.net
BMX
Bertrand Dadolle
Editions Ex Æquo, décembre 2018
Le Client au noir
Antoine Dynt
Editions Ex Æquo, décembre 2018
Tu vieillis, Frankie !
Jean-François Dormois
Editions Ex Æquo, décembre 2018
1
2
  • Bertrand Dadolle et Charles Pellegrini
  • Bertrand Dadolle, Charles Pellegrini, Annabel Peyrard et Laurence Schwalm

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

A l’origine, la fève n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, elle est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 27 janvier 2019, le Musée du Luxembourg propose une rétrospective d'Alphonse Mucha. Affiches, planches, peintures, photographies, bijoux, sculptures, pastels... sont à découvrir. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.
 
Brésil

Plus de 4000 professionnels du livre ont signé une pétition en ligne, pour soutenir la candidature de Fernando Haddad (Parti des travailleurs) à la présidence et alerter sur les dérives de son opposant Jair Bolsonaro.

 
Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux