Barcelone - Reportages

Josep Maria Flotats, diffuseur de culture des deux côtés des Pyrénées

Marie Torres - 12 juillet 2017
Josep Maria Flotats, le plus français des Catalans, et le plus catalan des Français, s’est vu remettre, le 27 juin dernier, le titre de Docteur Honoris Causa de l’Université Autonome de Barcelone (UAB) pour les éminents services rendus, dans l’art du théâtre, d’un côté et de l’autre des Pyrénées.
Josep Maria Flotats (Pedro Moreno, UAB)

« Un hommage, une reconnaissance qui, à travers ma personne, touche le théâtre en général, tous ceux qui vivent - et vivent mal - de cette belle - et misérable - profession. » Et de remercier les maîtres qui l’ont formé, les directeurs qui l’ont dirigé, les comédiens avec qui il a partagé la scène ; ces comédiens qui, selon une étude récente, ne sont que 8 % - en Espagne - à pouvoir vivre de leur métier... C’est ainsi que, le 27 juin dernier, Josep Maria Flotats recevait le titre de docteur honoris causa de l’Université Autonome de Barcelone (UAB).

« pour sa contribution notable à l’art du théâtre, des deux côtés des Pyrénées.»

Une distinction qui le récompense tant pour ses qualités professionnelles que pour le choix des pièces jouées ou produites. Choix qui, comme le souligne Margarita Arboix, rectrice de la UAB, a été guidé par la force littéraire des oeuvres mais aussi pour les valeurs humanitaires universelles qu’elles présentaient et défendaient : tolérance et respect pour les différences et les minorités sociales ou politiques, (Une journée particulière d’Ettore Scola), dénonciation du totalitarisme (Staline, adaptation d’Une exécution ordinaire de Marc Dugain ), ou encore antisémitisme (Pour en finir avec la question juive de Jean-Claude Grumberg)...Un titre qui distingue, un grand diffuseur de culture « pour sa contribution notable à l’art du théâtre, des deux côtés des Pyrénées.» précise encore la rectrice.

Car, si José Maria Flotats est né à Barcelone, il a suivi sa formation de comédien à l’Ecole d'Art Dramatique de Strasbourg. Et c’est en France que son parcours s’est ensuite naturellement déroulé ; au hasard des rencontres et de la chance. De la chance ? Pas vraiment. Si le talent n’avait pas été là, les rencontres ne se seraient pas concrétisées en «rôles» ou en contrats. Avec Jean AnouilhJorge LavelliGeorges WilsonJean Mercure ou encore Jacques Toja qui le fit entrer à la Comédie-Française où il resta jusqu’en 1983.

il honore toujours ceux qui lui ont fait aimer le théâtre

Puis le comédien passe de nouveau les Pyrénées. Dans l’autre sens, cette fois-ci. Il devient Josep Maria Flotats en même temps que metteur en scène et fonde le Théâtre National de Catalogne (TNC) dont il devient le premier directeur. Et si son chemin continue, s’il se pose à Madrid, s’il joue des auteurs catalans comme Josep Lluis et Rodolf Sirera ou Josep Pla, ou encore l’éternel Don Quichotte de Miguel de Cervantès, il honore toujours ceux qui lui ont fait aimer le théâtre lorsqu’il apprenait la langue de Molière au Lycée Français de Barcelone : Alfred de Musset, Edmond Rostand ou Eugène de Labiche. Les classiques mais aussi les modernes, Louis Jouvet, Albert Camus, Yasmina Rezza, Raymond Cousse...Un beau parcours, loin d'être terminé...

A lire aussi

Hommage à Albert Camus (avec vidéo)

José-Maria Flotats honoré pour sa fidélité à la littérature française

La Verdad de Josep Maria Flotats 

« Un hommage, une reconnaissance qui, à travers ma personne, touche le théâtre en général, tous ceux qui vivent - et vivent mal - de cette belle - et misérable - profession. » Et de remercier les maîtres qui l’ont formé, les directeurs qui l’ont dirigé, les comédiens avec qui il a partagé la scène ; ces comédiens qui, selon une étude récente, ne sont que 8 % - en Espagne - à pouvoir vivre de leur métier... C’est ainsi que, le 27 juin dernier, Josep Maria Flotats recevait le titre de docteur honoris causa de lUniversité Autonome de Barcelone (UAB).

« pour sa contribution notable à l’art du théâtre, des deux côtés des Pyrénées.» 

Une distinction qui le récompense tant pour ses qualités professionnelles que pour le choix des pièces jouées ou produites. Choix qui, comme le souligne Margarita Arboix, rectrice de la UAB, a été guidé par la force littéraire des oeuvres mais aussi pour les valeurs humanitaires universelles qu’elles présentaient et défendaient : tolérance et respect pour les différences et les minorités sociales ou politiques, (Une journée particulière d’Ettore Scola), dénonciation du totalitarisme (Staline, adaptation d’Une exécution ordinaire de Marc Dugain ), ou encore antisémitisme (Pour en finir avec la question juive de Jean-Claude Grumberg)...Un titre qui distingue, un grand diffuseur de culture « pour sa contribution notable à l’art du théâtre, des deux côtés des Pyrénées.» précise encore la rectrice.

Car, si José Maria Flotats est né à Barcelone, il a suivi sa formation de comédien à lEcole d'Art Dramatique de Strasbourg. Et c’est en France que son parcours s’est ensuite naturellement déroulé; Au hasard des rencontres et de la chance. De la chance ? Pas vraiment. Si le talent, son talent, n’avait pas été là, les rencontres ne se seraient pas concrétisées en «rôles» ou en contrats. Avec Jean AnouilhJorge LavelliGeorges WilsonJean Mercure ou encore Jean-Pierre Miquel qui le fit entrer à la Comédie-Française où il resta jusqu’en 1983.

il honore toujours ceux qui lui ont fait aimer le théâtre

Puis le comédien passe de nouveau les Pyrénées. Dans l’autre sens, cette fois-ci. Il devient Josep Maria Flotats en même temps que metteur en scène et fonde le Théâtre National de Catalogne (TNC) dont il devient le premier directeur. Et si son chemin continue, s’il se pose à Madrid, s’il joue des auteurs catalans comme Josep Lluis et Rodolf Sirera ou Josep Pla, ou encore l’éternel Don Quichotte de Miguel de Cervantès, il honore toujours ceux qui lui ont fait aimer le théâtre lorsqu’il apprenait la langue de Molière au Lycée Français de Barcelone : Alfred de MussetEdmond Rostand ou Eugène de Labiche. Les classiques mais aussi les modernes, Louis JouvetAlbert CamusYasmina RezzaRaymond Cousse....

Quelle carrière ! penseront certains tandis que  d’autres, les plus jeunes se demanderont Mais quel âge a-t-il donc ? Son âge ? Il est là, inscrit dans ce proverbe « Quand on aime on a toujours 20 ans» Et Josep Maria Flotats aimera toujours le théâtre...

Marie Torres pour www.micmag.fr

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Reportage en Arménie - Micmag prochain départ en automne 2018 sur les routes du monde - Votre appui-Vos contacts : contact@micmag.net

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag prépare ses valises pour se rendre entre Asie et Eu...

Our photographer Michael Wagener in India send every month 1 picture

 ©Michael Wagener may-june 2018Travelling in India send us a picture of his big round the world !

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

BRÈVES

Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.

 
Fred Vargas couronnée... en Espagne !
Considéré comme le Nobel de littérature dans le monde hispanophone, le prix Princesse des Asturies de littérature a été remis, le 24 mai, à  Fred Vargas.
 
Harcèlement sexuel

Le Nobel de littérature ne sera pas décerné en 2018 suite au scandale de harcèlement sexuel qui a touché l'institution en novembre dernier.

 
Mona Lisa - 30 millions d'euros pour le voyage
30 millions d'euros est le tarif pour déplacer Mona Lisa et la prêter trois mois dans un musée sous haute surveillance. 
 
Montpellier-Un commando cagoulé attaque des étudiants en réunion
C'est à Montpellier qu'un commando cagoulé armé de planches tranchantes et de matraques s'en est pris à des étudiants en grève de la fac de droit. Le doyen est mis en cause par les occupants.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture AFRICA

Our photographer Michael Wagener in Africa send every month 1 picture from his trip around the world

Flora and Cherrelle From France. Both are living currently in Nairobi , but I met them at the Crazy Afrika Burn (the spirit of Nevada's famous Burning Man to Stonehenge Private Reserve). A electronic music festival in the Karoo desert of South Africa. ©Michael Wagener may 2018