- Vintage

Miniavacaphile, Renée a l'amour vache...

Marie Torres - 12 mars 2018
Que l'on voit en elle un symbole de fertilité ou de sérénité, la vache a, de tout temps, engendré croyances, mythes ou supertitions. Aujourd'hui, déclinée en objets divers et variés, elle attire l'attention des collectionneurs. Rencontre avec Renée, miniavacaphile depuis peu.
Photo Jean-François

"La bouse de vache est plus utile que les dogmes, on peut en faire de l'engrais" disait Victor Hugo, revenant ainsi sur le vieux symbole de fertilité et de richesse attribué à la femelle du taureau dans les civilisations anciennes. Un caractère "sacré" qui, au cours des siècles, a perduré. Ne parle-ton pas, aujourd'hui encore, de périodes de vaches maigres ou de vaches grasses, pour désigner des époques de privations ou d'oppulence ?

Et, autre preuve que notre paisible bovidé est toujours bien implanté dans notre quotidien, il est décliné en un nombre inconsidérable d'articles. Figurines en céramique, en résine ou en bois, peluches, tirelires, pots à crayons, sets de table, torchons, boîtes de toutes sortes... Bref, une gamme d'objets... à faire devenir chèvre un minivacaphile ! Enfin pas tous. Renée, elle, sa "vache mania" l'inclinerait plutôt vers la sérénité.

" Je suis une citadine et mon intérêt pour les vaches est arrivé sur le tard, lors d'une visite au Salon de l'agriculture, il y a maintenant quelques années. Ce qui m'a touchée, par rapport aux autres animaux, c'est ce sentiment de calme dans un corps aussi puissant et cette impression d'apaisement dans le contexte bruyant du Salon. Leur regard était tranquille comme si l'environnement leur était égal..."

Un "coup de foudre" qui se confirme quelques mois plus tard, lors de vacances dans l'Ariège. " Lors d'une promenade dans la montagne, je les ai rencontrées au bord d'un chemin. Je dois dire que les voir de si près dans leur milieu naturel m'a impressionnée. Et c'est, une fois de plus, le calme qui se dégageait d'elles qui m'a touchée et a confirmé mon intérêt pour elles."

A son retour en région parisienne, deux options s'offrent à Renée : s'installer à la campagne ou... commencer une collection. Elle choisit la seconde.

"J'ai acheté mes premières vaches sur des brocantes et bien sûr, mon entourage informé de mon intérêt, m'en offre en vacances ou sans raison. J'aime bien avoir une petite vache qui me rappelle l'endroit d'où elle vient."

Si, vous aussi, vous vous sentez l'âme d'un ou d'une miniavacaphile, patientez encore quelques semaines avant de vous lancer dans l'aventure, avec les beaux jours les brocantes et autres vide greniers vont fleurir : ils sont les lieux idéals pour vos premiers achats "vache" , à petits prix .

Marie Torres pour www.micmag.net
1

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

Reportage en Arménie - Micmag prochain départ en automne 2018 sur les routes du monde - Votre appui-Vos contacts : contact@micmag.net

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag prépare ses valises pour se rendre entre Asie et Eu...

Our photographer Michael Wagener in India send every month 1 picture

 ©Michael Wagener may-june 2018Travelling in India send us a picture of his big round the world !

VINTAGE & COLLECTIONS

Cartes postales, voitures miniatures, coqs, boules de neige mais aussi jukeboxes... 23% des Français de plus de 15 ans déclarent réaliser une collection. Qui sont-ils ? Pourquoi conservent-ils des objets ? Retour sur quelques portraits de "passionnés". Lire la suite.

SORTIR À PARIS

Jusqu'au 11 novembre prochain, l'Atelier des Lumières nous plonge, avec un parcours immersif, parmi les artistes majeurs de la Vienne impériale de la fin du XIX siècle. En tête de file, les oeuvres de Gustav Klimt. Une véritable féérie. En savoir plus, ici.

BRÈVES

Un journaliste tué au Mexique
Mario Gomez est le 9e reporter tué cette année au Mexique, deuxième pays le plus dangereux pour exercer l’activité de journaliste après la Syrie.
 
Des notes de frais faramineuses
Le Canard enchaîné du 19/09 chiffre à 410 000 euros sur cinq ans – soit plus de 6 800 euros par mois les frais de transport de Jean-Paul Cluzel l'ex patron des musées nationaux
 
Insolite !
Une librairie de Brattlebroro, dans l’Etat du Vermont, au nord-ouest des Etats-Unis, donne des livres au commissariat de sa ville pour occuper les personnes en garde à vue.
 
Ricardo Darin pour la légalisation de l'avortement
L'acteur Ricardo Darin se prononce en Argentine pour l'avortement libre et gratuit contre l'avis du Pape. Le Sénat doit se prononcer.
 
Victor del Arbol Prix SNCF 2018

Toutes les vagues de l’océan, de Victor del Arbol remporte le Prix SNCF 2018 du polar. Pour en savoir plus, ici.