Paris - Voix libre

En finir avec la politique néocoloniale contre les immigrés

Déclaration de l’association « Sortir du colonialisme » - 3 juillet 2012
L’association Sortir du colonialisme qui organise chaque année la semaine Anticoloniale et Antiraciste, réunie lors de sa 2ème journée d’été le 30 juin 2012, constate avec regret que le changement concernant la politique migratoire du gouvernement n’est toujours pas au rendez-vous.

Les déclarations du Ministre Manuel Valls, le 27 juin dernier ne peuvent qu’inquiéter tous ceux qui se sont élevés contre les mesures des précédents gouvernements. Comment peut on expliquer que l’on va sortir des mesures discriminatoires avec des critères «objectifs, précis et rigoureux » et annoncer en même temps que l’on continuera à expulser 30 000 personnes chaque année ? Ce discours fondé sur la défiance envers les immigrés sans papiers n’annonce rien de bon. La gestion de l’immigration n’est pas une question de police . La tutelle de cette politique doit être confiée au Ministère des Affaires étrangères et au Ministère des Affaires sociales, pas au Ministère de l’Intérieur.

50 ans après l’indépendance de l’Algérie et les indépendances africaines, les migrants fuient la misère et l’oppression entretenues par la mafia de la Françafrique et les Etats qui refusent d’annuler la dette des pays dont ils continuent à piller les ressources naturelles. Des centaines de migrants meurent chaque année en essayant de traverser la Méditerranée. Des centaines de milliers d’êtres humains sont obligés de vivre dans la peur du lendemain, sans droits, exploités, chassés et poursuivis.

L’Association Sortir du colonialisme affirme son soutien à la première marche européenne des Sans papiers et à la « déclaration des 12 » associations et syndicats sur les travailleurs sans papiers.

L’association Sortir du colonialisme demande :

- la régularisation des sans papiers.

- un moratoire sur les expulsions et une concertation avec les organisations associatives, syndicales et les collectifs de sans – papiers

- la fin du racket opéré sur les travailleurs immigrés. L‘État encaisse les cotisations sociales, les taxes et les impôts des travailleur(se)s sans papiers sans leur donner les droits et les prestations qui y sont attachés (retraite, allocation chômage, citoyenneté...).

- La fin des discriminations sociales envers les des retraites envers les chibanis, les travailleurs immigrés âgés et à la retraite

- Le règlement sans délai de la question des traitements des soldats dits « indigènes « (« les tirailleurs sénégalais « ) et des fonctionnaires des pays colonisés par la France.

Le devoir de réparation de la France et des pays colonisateurs passe par la fin des injustices, la reconnaissance de la dignité, l’arrêt de la stigmatisation envers les migrants avec ou sans papiers, héritiers des peuples colonisés par la France, la rupture définitive avec la Françafrique, ses méthodes, ses réseaux et ses politiques. Le nouvel ordre colonial engendre le racisme. Pour mettre fin à la misère et aux raisons qui poussent les migrants à s’exiler, il faut engager une réelle décolonisation : appropriation des terres, du sous – sol, des matières premières et industries, détenus notamment par des grands groupes français comme Bolloré ou Areva, abolition de la dette, restitution des biens mal – acquis, fin du soutien aux dictateurs comme Bongo ou Sassou N’Guesso.



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Flirt avec le rock anglais - Entre succès & histoires pimentées

Qu'auriez-vous- ou qu'avez-vous - écouté dans les années 60 ou 70 ? Micmag remonte le temps et revient sur les titres qui ont le plus marqué l'histoire du rock and roll et vous livre leur "petite" histoire... La suite, ici.

SORTIR À PARIS


Paris - Jusqu'au 12 juillet 2022
Gaudi

Le musée d’Orsay accueille la première grande exposition consacrée à Antoni Gaudí organisée en France à Paris depuis cinquante ans. Elle offre une nouvelle vision de l’artiste en tant que figure unique et singulière, un génie non isolé ayant exercé dans une Catalogne en plein bouleversements sociaux, politiques et urbanistiques. Pour en savoir plus, ici.

Musée d'Orsay
1, rue de la Légion d'Honneur Paris 7e



BRÈVES

Des sommes colossales pour Basquiat
Jean-Michel BASQUIAT pèse à lui seul 14% du Marché de l’Art Contemporain mondial. Trois toiles remarquables de cet artiste ont dépassé cette année à Hong Kong les 35m$ chacune. Nouvelle place forte pour la vente des plus beaux Basquiat, Hong Kong fait désormais le bonheur des collectionneurs asiatiques,
 
Le Saint-Pétersbourg Festival Ballet contre la guerre

En tournée en France, le Saint-Petersbourg Festival Ballet observe, avant chaque représentation, une minute de silence avant de lancer le spectacle avec l'hymne national ukrainien.

 
Guerre en Ukraine
La statue de Vladimir Poutine retirée du musée Grévin. C'est la première fois que le musée retire un personnage en lien avec des événements historiques.
 
Un dessin de Dürer vendu 26 euros dans un vide-greniers

Estimée à plus de 8 millions d'euros, la « Vierge à l’enfant » d'Albrecht Dürer a été acquise en 2017, lors d'un vide-greniers, pour la modique somme de… 26 euros. Aujourd'hui, elle se trouve dans une galerie londonienne.

 
Journée nationale contre le harcèlement scolaire

Depuis le 1er janvier 18 enfants se sont suicidés en France et, chaque année, plus de 700 000 élèves sont victimes de harcèlement scolaire soit près d'un enfant sur dix. En savoir plus, ici.