Port-au-Prince - Haïti vu de l'intérieur -

"Presque toutes les institutions de cette ville sont polluées par le non respect"

Réginald Sénatus pour www.micmag.net - 
Reginald Sénatus est un jeune créateur de 23 ans de Port-au-Prince qui navigue dans le regroupement "d'Atis Resistant". Résistant à quoi ? "Par rapport à ce qui se passe ici !". Son patchwork mural est fait de mots emblématiques. II s'explique avec ses mots parfois acerbes contre "la perfidie".

Photo : Reginald Sénatus devant le mural des artistes récupérateurs de Port-au- Prince. ©Hélios Molina


Mon nom est Reginald Sénatus. Redji est mon surnom et nom d'artiste, déjà grand merci pour votre attention. 

Après 5 mois de travail voici la cartographie de Port-au-Prince, pour être plus précis, ma ville natale. Voici son infrastructure, son héritage au niveau socio-politico-économico religieux & culturel donc le titre est Nan ben yen Potoprens pa gen kache lonbrik. C'est une expression d'ici, cela veut dire qu’il faut parler de Port-au-Prince sans censures ni mensonges.

Étant donné que Je fais un travail d'inclusion positif, Je ne peux pas mieux  faire que choisir des symboles culturel que je représente comme étant des briques. Je vous présente Port-au-Prince dans Sa cartographie du fond et Sa forme, d'hier et à d’aujourd’hui.

"La perfidie des gouvernements passés et présents, sont la cause de la Pauvreté."

#2-)Nous sommes dans une ville d'un pays qui a un système de droit Romano-germanique d'où une constitution souple selon moi
Port-au-Prince est centralisatrice on pourrait dire que c'est la république de Port-au-Prince
C'est l'anarchie totale, l’impunité. Notre système judiciaire qui est censé être l'expression de la vérité est corrompu dans presque toute sa hiérarchie. Si dans un pays la justice est malade alors ses villes sont malades et si toutes ses villes sont malades dans ce cas, c'est tout le territoire national qui est en mauvais état et c'est un gros problème pour l'humanité.
Le chômage fait rage, l'inflation suit par manque de production nationale.
La perfidie des gouvernements passés et présents, sont la cause de la Pauvreté. Vous savez bien quand il y a la corruption, la Pauvreté suit. Et C'est la criminalité qui va croissant et sans un système fiable elle ne va qu'augmenter. Presque toutes les institutions de cette ville sont polluées par le non respect des droits et des lois. , Pollution dans les familles principalement, dans les rues, les parkings,  garages, marchés, décharges poubelles avec des ordures (fatras) de toute sortes qui sont omniprésentes. Et à chaque petite pluie, c'est l'inondation et parfois même dans les maisons.
Le système judiciaire n'a pas assez de ressource nécessaire pour fonctionner correctement, le manque d'éducation familiale, l’absence de l’Etat, les personnes morales ne font pas leurs devoirs.L’homophobie est criminelle. Voilà les pions de nos malheurs.

"Port-au-Prince, une personne avec ses faiblesses, son courage. La ville est une femme"

La discrimination nous divise au détriment de cette ville.
#3-)La plupart des élections sont presque toujours envoûtées.
Il faut toujours des solutions pour résoudre un problème, pour changer l'image de Port-au-Prince. Ils nous faut des solutions par une prise de conscience. Il nous faut un bon système judiciaire pour jouir les droits fondamentaux ce qui est le droit à la vie, à la santé et au respect, sans exclusion, ce qui est positif et vital pour cette ville.
Port-au-Prince a besoin d'une bonne communication,  l'apprentissage doit commencer à la base entre les adultes et les enfants(Granson ak timoun) parce que Port-au-Prince a le droit de vivre, d'aimer, de parler et d'espérer à une vie meilleure.
Un corps qui tremble qui s'étale mais qui lutte, Port-au-Prince est une personne avec ses faiblesses son courage.  La ville est une femme,  aussi un homme avec ses blessures intérieure qui sont dans nos gouvernements, nos foyers, qui sont dans nos bâtiments, nos boulevards, nos rues, nos avenues et nos impasses.

Les gouvernements  devraient être censés faire de la Politique progressiste pour sauvegarder et conserver notre  histoire de production et son héritage socio-culturel qui est le vodou du bois caïman.

"Cette ville a besoin de vous, de nous tous"

#4 Port-au-prince doit vivre, doit manger, doit parler. Il doit aimer et esperer, car son peuple existe, malgré tout. 
Alors on doit faire en sorte que ça change avec des solutions, des propositions et des actions sans faire de démagogie. Car aucun de nous de cette ville n'aura le pardon des générations à venir.

#5- C'est pourquoi je vous invite tous,  autant que vous êtes, si vous croyez au changement, à l'amour et à la vie.
Venez compléter mon travail, avec vos mots, d'amour et d'espérance. Des mots, qui pourraient changer la situation de Port-au-Prince.
Venez écrire vos mots de souhaits dans l'espace d'où il y a le point d'interrogation, parce que cette ville a besoin de vous, elle a besoin de nous tous avec spécialement des mots forts pour le changement, l'amour et la paix  Parce que l'amour et la paix sont les biens suprêmes.

Reginald Sénats pour www.micmag.net déc. 2017

Mon contact : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

A lire nos reportages faits en Haïti :

Périple aventure en Haïti autour de la première république noire du monde



  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Il y a quelques années encore le vintage était une mode. Aujourd'hui, il est en passe de devenir une nouvelle manière de consommer. Un nouvel art de vivre. Une fin annoncée du "jetable" ? Lire la suite, ici.

SORTIR À PARIS



A travers 100 extraits de films, affiches, scénariosphotos et archives inédites,  l’Hôtel de Ville de Paris rend hommage au cinéma homosexuel dans une exposition intitulée Champs d'amour. C'est jusqu'au 28 septembre prochain. Pour en savoir plus, ici.



BRÈVES

Fête de la musique
Le groupe brésilien Picanha de Chernobill sera au Trocadéro le 21 juin 2019, à partir de 16 h.
 
Brexit, les auteurs britanniques se mobilisent

"Choisir le Brexit, c’est choisir de renoncer". 86 auteurs britanniques ont signé, mardi 21 mai, une tribune dans le Guardian contre la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

 
Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Le poison de Monsanto
La célèbre entreprise de pesticides a fiché des personnalités (journalistes, politiques) en France. Dans le but d'un vote favorable à l'assemblée sur un maintien cancérigène  du glyphosate sur le marché.
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.

TRAVEL WITH : 1 month 1 picture

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net