- Lire

Dans l'ombre des Beatles : Carnets d'un attaché de presse dans le tourbillon rock des sixties

Marie Torres - 26 mars 2020
Journaliste avant d'être l'attaché de presse des Beatles, Derek Taylor nous fait revivre de l'intérieur et avec beaucoup d'humour et de lucidité, la beatlemania et la folie des années 60. Et c'est un vrai bonheur.

Je vous entends d'ici : encore un livre sur les Beatles. Que pourrait-on apprendre qu'on ne sache déjà ? Franchement, je ne vous donne pas tort, moi-même je l'ai pensé. Mais laissez-moi ajouter : dommage. Dommage car non seulement parce que la lecture de cet ouvrage vous apprendrait quelques anecdotes succulentes sur la Beatlemania et vous plongerait dans l'univers complètement dingue des sixties mais surtout, et avant tout, ignorer ce livre vous priverait de la prose de Derek Taylor. Et la prose de Derek Taylor ce n'est pas rien. 

Son récit est spontané, drôle, émouvant


Cet homme, né en 1937 à Liverpool (eh oui !) et décédé en 1997, écrit comme il pense, à moins que ce ne soit le contraire. Peu importe. Le résultat est là. Savoureux. Son récit est spontané, drôle, émouvant. Dans sa préface, Jon Savage écrit : "Ces vingt-six chapitres explosent de colère et de confusion; Ils sont fluides et bruts. Erudits et spontanés. Ils racontent l'un de ces lourds fardeaux que seul peut alléger le partage avec les lecteurs."

Et ce partage, Derek le réussit. Parfaitement bien. Comment s'y prend-il ? Mystère. Mais il vous fait passer d'une ville à l'autre, d'un continent à l'autre. Vous êtes là, dans l'avion qui les mène George Harrison et lui, à New York. Vous l'entendez, cette hôtesse qui hurle sur la passerelle "Nous avons une célébrité à bord". Vous le voyez ce steward qui ressemble à Omar Shariff ou ce passager qui regarde fixement George...


… prendre un dernier verre - et un peu d'herbe - chez Brian Jones

Dereck, comment dire, désacralise les Beatles. Non pas qui ne les admire pas mais il en parle comme de "simples humains". Et cela fait du bien à tout le monde.

Et puis dans cet ouvrage vous ne côtoierez pas que nos quatre garçons de Liverpool mais aussi les Beach boys et les Byrds pour qui notre attaché de presse préféré a aussi travaillés. Vous croiserez les Mamas et les Papas, vous passerez prendre un dernier verre - et un peu d'herbe - chez Brian Jones et 

 
vous irez chez Dylan écouter son dernier album. Que du plaisir. Mon seul regret : avoir lu ce livre un peu trop vite. Mais, laissé à portée de main, je me suis promis de le reprendre très vite...




Marie Torres pour www.micmag.fr
Dans l'ombre des Beatles
Carnets d'un attaché de presse dans le tourbillon rock des sixties
Derek Taylor
Traduction, François Landon
Editions Rivages Rouge, Octobre 2019 Essai (broché)
20,50 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Mundo vintage (clicar no título)

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

Destaques de París

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

Notícias

Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.