- Lire

Berta Isla : en attendant Tomas...

Marie Torres - 15 novembre 2019
Berta Isla. Un beau roman qui interpelle sur la liberté, la politique, le mensonge, l'attente et qui brosse le portrait d'une femme magnifique. Le tout orchestré par la plume magique du grand Javier Marias. Un délice.

Au centre de ce magnifique roman, un couple. Berta Isla et Tomas Nevinson. Elle est madrilène, il est à la fois espagnol et anglais. Ils s'aiment depuis toujours. Lorsque Tomas part à Oxford pour terminer ses études, Berta n'en fait pas un drame. Elle l'attendra. Il est brillant, très doué pour les langues. Elle sait qu'il est promis à une belle carrière. L'avenir s'annonce bien...

Cependant il arrive parfois que la machine du destin se grippe. Et que tout bascule. Tomas pouvait-il imaginer que ses qualités si vantées, son intelligence et son don pour les langues, allaient le perdre ? Lui oter son libre-arbitre et l'entraîner dans un engrenage où il ne maîtrisera plus rien ? Car si les deux jeunes gens se marient comme prévu, Tomas est obligé de se partager entre Madrid et Londres. Madrid où il mène une vie "normale" entre sa famille et l'ambassade du Royaume-Uni, Londres où il endosse le rôle d'agent secret. D'agent infiltré, avec tout ce que cette fonction exige :

" J'ai séjourné dans des tas d'endroits, j'ai fait des tas de choses, quelques-unes utiles, sans doute, mais la plupart peu honorables et même sordides."

Berta, elle, attend le retour de son bien-aimé et se réjouit de chacun de ses séjours à Madrid. 

"Après tout, il était arrivé, il était là à la maison, il dormirait à mes côtés, je verrais son corps sous le drap, je verrais sa tête et son visage à présent barbu sur l'oreiller. Tout compte fait, si invraisemblable que cela puisse paraître, cela me tranquillisait. Demain, je réfléchirais à ce que je devais faire.

Mais les absences de Tomas se font de plus en plus longues jusqu'au jour où il disparaît...

Si Berta Isla est le récit de l'attente, de la fidélité et de l'amour, il soulève de grandes interrogations sur le libre-arbitre de chacun, le mensonge et la trahison qui gouvernent le monde, la monstruosité et la barbarie des guerres. De celle d'Espagne, bien sûr, mais aussi de celle qui opposa les Britanniques aux Argentins aux Malouines ou du conflit armé d'Irlande du Nord. C'est aussi, précisons-le, le portrait d'une femme sublime.

Un roman magnifique bercé par l'écriture élégante et altière de Javier Marias qui confirme, s'il en était besoin, qu'il est l'un des grands écrivains contemporains espagnols.

A lire aussi :
Si rude soit le début, le pire reste derrière nous
La belle vitalité de la littérature espagnole contemporaine
‘Berta isla’ de Javier Marías (en espagnol)

Marie Torres pour www.micmag.fr
Berta Isla
Javier Marias
Traduction Marie-Odile Fortier-Masek
Editions Gallimard, 2019
23 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Si l'histoire du bonhomme jovial à barbe blanche remonte à très longtemps, son fameux costume rouge et blanc fait débat. Est-ce une marque de soda qui l'a créé ? La question fait débat. Enquête sur le Père-Noël... Lire la suite ici.

Going out in Paris

Si l’océan occupe la plus grande surface de notre planète, il reste en grande partie méconnu… L'exposition "Océan, une plongée insolite" vous ouvre les portes de ce monde d'inspiration et de légendes... Magnifique. Pour en savoir plus, ici.


News flash

Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."
 
Bansky à fond dans le marché !

Le travail de Banksy dans lequel les chimpanzés occupent le Parlement britannique pourrait battre le record de vente aux enchères le 3 octobre prochain à Londres.