Torremolinos (Espagne - 

Séquence noir&blanc - Franck Sinatra, expulsé d’Espagne pour avoir craché sur un portrait de Franco

Mink - 
C'est un inédit de la vie de la star. En 1964 en tournage en Espagne sous le joug d'une féroce dictature, l'acteur rebelle défie les autorités sans craindre les conséquences de tels actes. Voici les faits.

 Dans la station balnéaire De Torremolinos, il tournait quelques scènes du film « Le colonel Von Ryan ». Les principales scènes de ce film on été réalisées en Italie.

Franck Sinatra logeait dans le mythique hôtel Pez Espada qui existe toujours et qui a conservé une certaine nostalgie des grands moments.  Durant cette période Sinatra était en rupture avec Ava Gardner et sa consommation d’alcool ne cessait de perturber l’homme à la vie tourmentée.

Un journaliste et un photographe du journal Publico assistent à une scène imprévisible à ce moment là dans son hôtel. En pleine interview apparaît l’actrice cubaine Ondina Canibano qui tourne un western du côté de Malaga. Celle ci se jette dans les bras de Sinatra. Mais l’acteur la rejette violemment. En réponse elle lui jette une coupe de vin à la figure. Sinatra en perd la tête et se rue sur l’actrice, la tire par les cheveux jusqu’au sol. Le photographe qui n’en avait pas perdu une miette se voit poursuivit à son tour par Sinatra qui lui prend l’appareil et l’éclate sur le carrelage.

Mais le photographe outré va se plaindre des faits dans un poste de la Guardia Civil.
La police se présente à l’hôtel mais celui-ci refuse de se montrer devant eux.

L’affaire commence à faire du bruit et la police laisse à l’acteur 48heures pour se présenter au commissariat.

Les 48 heures passées pas de Sinatra devant les autorités espagnoles. Le gouverneur civil du moment prend cela comme un affront à l’honneur de la patrie. La police court à l’hôtel et oblige l’acteur à se diriger vers un commissariat de Malaga pour l’entendre autour de « scandale public ».

L’acteur aurait ensuite répondu uniquement par monosyllabe et lorsque l’interrogatoire se termine il décroche un portrait accroché au mur du dictateur Franco et crache dessus.

La police voulait le fusiller sur l’acte. Mais le gouverneur civil imaginait les terribles répercussions qu’un tel acte signifiait au vu de la popularité du personnage.

Résultat : expulsion immédiate et 25 000 pesetas d’amende. Il est aussitôt emmené vers l’aéroport sans ménagements.

Sur la passerelle de l’avion Sinatra cria haut et fort « Je ne reviendrai jamais dans ce pays de fascistes ! »

Et l’acteur n'en reste pas là ! Pour l’anniversaire des 25 ans de paix (soit les 25 ans de dictature) il envoie un télégramme à Franco « Mourrez maintenant ! »

Mink pour www.Micmag.net


1
2
  • journal de l'époque
  • Accompagné par des policiers pur s'expliquer

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

Né il y a plusieurs millénaire, ustensile utilitaire, accessoire de mode très prisé puis tombé dans l'oubli, l'éventail semble avoir de nouveau le vent en poupe. Georgina Letourmy-Bordier, Experte en éventails à Drouot - Docteur en Histoire de l'Art, nous en parle. La suite ici.

Going out in Paris

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

News flash

Dur dur covid 19 - Micmag touché !
Micmag dans la douleur après la perte d'un ami et co-fondateur de Micmag.net. Thierry Bommart  (informaticien) a succombé suite à une insuffisance respiratoire. Jean-Louis Langlois qui a filmé plusieurs de nos reportages TV a plongé dans le noir puis est en cours de récupération.
 
Bansky à Barcelone - 100% non autorisée
Une centaine de reproduction dans un espace 'Trafalgar' par des artistes eux aussi anonymes. Bansky n'a à ce jour jamais montré son vrai visage ni son identité.
 
Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 

Record of the week

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net