- Lire/BD

Et si la Terre se débarrassait des Hommes ?

Marie Torres - 23 mai 2018
Alors qu'une étude, sur la biomasse terrestre, révèle que les humains ne représentent que 0,01 % de la vie sur Terre mais nuisent aux 99,99% restant, la BD de Zep "The End" semble prophétique... L'apocalyse viendrait-elle de la révolte de Dame Nature et non de l'homme ?

Santa Cruz de la Seros, dans les Pyrénées espagnoles. Trente-deux personnes s'écroulent, mortes, sans motif apparent. A des centaines de kilomètres de là, dans la réserve de Doksla en Suède, Théodore Atem débute un stage auprès du professeur Frawley, un éminent chercheur qui étudie la communication des arbres entre eux et avec nous. Eminent professeur mais aussi grand admirateur des Doors dont il écoute, en boucle, le premier album.

C'est donc aux côté de la jeune et jolie Moon et avec en fond sonore "The End", que Théodore entre dans l'univers mystérieux et étonnant des arbres. Les arbres, apprend-il, à défaut de pouvoir se déplacer ou de fuir en cas de danger, communiquent en émettant des messages sous formes gazeuses ou en modifiant leur composition chimique. Ainsi des acacias, en augmentant le taux de tanin de leurs feuilles, se sont "débarrassés" d'antilopes devenues trop nombreuses et qui menaçaient leur survie. Partant de là, les arbres ne pourraient-ils pas éliminer les hommes, ou une partie d'entre eux, pour sauvegarder leur espèce ?

« Je pensais que nous étions là pour observer la forêt mais c’était elle qui nous observait ».

Une enquête scientifique bien menée - Zep a rencontré un spécialiste du sujet, Francis Hallé, qui prête d'ailleurs ses traits au personnage du professeur Frawley -, doublée d'un thriller environnemental où la Nature a le dessus sur l'Homme... Un Album qui paraît alors que les résultats de l'enquête des chercheurs de l'Institut Weizmann des Sciences, publiée par The Guardian, le 22 mai 2018, révèle :  "Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre mais nuisent aux 99,99% restant" ... Ce qui pourrait entraîner une révolte de Dame Nature... et alors la fiction de Zep deviendrait réalité...

Marie Torres pour www.micmag.net
The End Album
Zep
Editions Rue de Sèvres, 25 avril 2018
19 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Vous voulez tout connaître sur la Saint Valentin ? Son origine, ses rites, ses pratiques ? La rédaction de micmag.net vous a concocté un bon petit dossier… Lire la suite, ici.



SORTIR À PARIS

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ? Les clichés et les fantasmes sur le monde du renseignement sont nombreux, mais quelles sont leurs limites  ? "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor… La suite ici.

BRÈVES

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."