- Lire/BD

Et si la Terre se débarrassait des Hommes ?

Marie Torres - 23 mai 2018
Alors qu'une étude, sur la biomasse terrestre, révèle que les humains ne représentent que 0,01 % de la vie sur Terre mais nuisent aux 99,99% restant, la BD de Zep "The End" semble prophétique... L'apocalyse viendrait-elle de la révolte de Dame Nature et non de l'homme ?

Santa Cruz de la Seros, dans les Pyrénées espagnoles. Trente-deux personnes s'écroulent, mortes, sans motif apparent. A des centaines de kilomètres de là, dans la réserve de Doksla en Suède, Théodore Atem débute un stage auprès du professeur Frawley, un éminent chercheur qui étudie la communication des arbres entre eux et avec nous. Eminent professeur mais aussi grand admirateur des Doors dont il écoute, en boucle, le premier album.

C'est donc aux côté de la jeune et jolie Moon et avec en fond sonore "The End", que Théodore entre dans l'univers mystérieux et étonnant des arbres. Les arbres, apprend-il, à défaut de pouvoir se déplacer ou de fuir en cas de danger, communiquent en émettant des messages sous formes gazeuses ou en modifiant leur composition chimique. Ainsi des acacias, en augmentant le taux de tanin de leurs feuilles, se sont "débarrassés" d'antilopes devenues trop nombreuses et qui menaçaient leur survie. Partant de là, les arbres ne pourraient-ils pas éliminer les hommes, ou une partie d'entre eux, pour sauvegarder leur espèce ?

« Je pensais que nous étions là pour observer la forêt mais c’était elle qui nous observait ».

Une enquête scientifique bien menée - Zep a rencontré un spécialiste du sujet, Francis Hallé, qui prête d'ailleurs ses traits au personnage du professeur Frawley -, doublée d'un thriller environnemental où la Nature a le dessus sur l'Homme... Un Album qui paraît alors que les résultats de l'enquête des chercheurs de l'Institut Weizmann des Sciences, publiée par The Guardian, le 22 mai 2018, révèle :  "Les humains ne réprésentent que 0,01% de la vie sur Terre mais nuisent aux 99,99% restant" ... Ce qui pourrait entraîner une révolte de Dame Nature... et alors la fiction de Zep deviendrait réalité...

Marie Torres pour www.micmag.net
The End Album
Zep
Editions Rue de Sèvres, 25 avril 2018
19 euros

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

SORTIR À PARIS

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

BRÈVES

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.