22-11-2012 14:12:29

Elina Duni : l'interview vintage façon Micmag !

Premières cassettes, premières scènes, l'interview vintage d'Elina Duni, chanteuse albano-suisse à la voix mystérieuse et envoutante. De Tirana au Tyrol, rencontre avec une musicienne habitée et passionnante.

Micmag : quel a été le premier disque que tu as acheté ?

C'était une cassette, "Unplugged" de Nirvana. J'avais 11 ans, et j'étais fan de Nirvana. J'étais en Suisse depuis pas très longtemps, j'étais malade, et je pensais que ça allait me faire guérir.

M : quel a été ton premier choc musical ?

Michaël Jackson. Encore une histoire de cassette, je découvrais le walkman.

M : quand es-tu montée sur scène pour la première fois ?

J'avais 5 ans, c'était dans le cadre d'un festival pour enfants. Un ami de ma famille, compositeur, me voyant chanter sans arrêt, avait suggéré à ma mère de m'y inscrire. J'ai chanté en solo, contrairement aux autres enfants, qui eux participaient à des choeurs. Dans cette grande salle et accompagnée par 80 musiciens, en robe noire, avec des tresses, un chapeau, et un gilet, je me suis inclinée devant le public, devant tous ces parents, tellement sûre de l'emporter. Mais les prix étaient décernés à l'avance. J'ai tout de même décroché le 3ème prix, honorifique. C'était pour moi quelque chose de très naturel, mon père est metteur en scène de théâtre, et j'ai grandi dans les théâtres.

M : te rappelles-tu de ta première interview ?

Oui! J'avais 8 ans, c'était au Camp des Pionniers, un camp où on allait en vacances, les parents nous y envoyaient. On adorait y aller, on se levait au son de la trompette à 6h du matin. C'était pour un magazine pour enfants, j'ai été interviewée.

"Matanë Malit" (au delà de la montagne), 1CD ECM, distribution Universal Music.

Stephane de Langenhagen - Paris

Merci à Pierre Cuny


 

ÉVÉNEMENTS

SORTIR À PARIS

Icônes de l’art moderne, la collection Chtchoukine jusqu’au 20 février 2017 à la Fondation Louis Vuitton

Jusqu’au 8 janvier 2017, la Fondation Cartier pour l’art contemporain présente Le Grand Orchestre des Animaux

NEWSLETTER

L'ALBUM DE LA SEMAINE

Grâce divine

Reportage sur Arte, voguing en vogue au 104 et au Carreau du Temple à Paris, Conexão G dans les favelas de Rio...après des années de silence gêné, l'univers artistique LGBT accède enfin à la reconnaissance du grand public. A Toronto, son meilleur représentant s'appelle Bruno Capinan. Ce Bahianais d'origine signe avec Divina Graça, son troisième opus, l'un des meilleurs disques brésiliens de 2016. Du moins l'un des plus apaisants. Intelligemment produit par Domenico et Bem Gil (le fils de), l'album, un pur joyau mi Caymmi, mi Caetano et qui bénéficie de l'apport discret de cuivres canadiens, célèbre avec retenue l'amour gay tout en flirtant du côté des blocos afros et du carnaval d'antan. Les percussions, toutes en finesse, le swing et la mystique de Jorge Benjor complètent avec grâce cette union réussie entre sensualité et spiritualité.

BRÈVES

La sologamie, quésako ?

Une pratique en vogue en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, au Canada ou encore aux Etats-Unis qui consiste à… se marier avec soi-même !

 
Barcelone 600 000 euros d'amende !

Sanction des plates-formes de location de logements Airbnb et HomeAway à hauteur de 600 000 euros chacune, pour avoir loué des appartements sans les autorisations nécessaires.

 
Délivrer l’Alerte

Les 26 et 27 novembre se tient, à Paris, le Salon Des Livres et l’Alerte pour encourager à l’écriture et réfléchir sur le lancement et les lanceurs d’alerte. En savoir plus, ici.

 
Les USA aux mains de l'extrême droite ?
"Ne nous y trompons pas  : la première puissance mondiale est désormais aux mains de l’extrême droite." Johan Hufnagel dans Libération du 9 nov.
 
« Un bon criminel est un criminel mort »

Une affirmation qui reçoit l’approbation de 60 % des Brésiliens, selon un sondage du Forum brésilien de la sécurité publique repris par le Correio Braziliense.