- Lire

Les livres de vos vacances

Marie Torres - 1er juillet 2019
L'été est là et vous ne savez pas encore quel livre accompagnera vos vacances ? Un petit traité de bénévolence pour vous faire du bien, un polar pour frissonner, une biographie pour rêver… A vous de voir ! Petite sélection micmag.net.

Petit traité de bénévolence de Patrick Tudoret 

Dans son très beau "Petit traité de bénévolence", Patrick Tudoret fait un plaidoyer pour un “Big bang” intérieur, la mise en œuvre de la bénévolence, un élan vers l’autre qui souhaite contribuer à sa propre réalisation, à son accomplissement. Un essai vibrant... bénévolent, et qui fait du bien. Lire la suite, ici.

La pyramide de boue d'Andrea Camilleri

Sur fond de bataille entre plusieurs entreprises de construction, le commissaire Montalbano et son équipe enquêtent sur la mort étrange d'un expert-comptable. Une histoire bien ficellée et des personnages toujours aussi attachants. Un très bon polar. Lire la suite, ici.

Le jour des saints de Nicci French

On pensait que tout s'était arrêté avec "Fatal Dimanche" mais la psychanalyste Frida Klein revient avec "Le jour des saints", son ultime duel avec son ennemi de toujours, Dean Reeve. Et les auteurs nous démontrent, une fois de plus, leur art de jouer avec la psychologie humaine. Un régal. Lire la suite, ici.

Sombre avec moi de Chris Brookmyre

Avec "Sombre avec moi", l'Ecossais Chris Brookmyre signe un polar psychologique très fort qui promène le lecteur d'un personnage à l'autre, incapable de deviner qui est le meurtrier et qui est la victime. Et c'est très bien ainsi. Suspense assuré jusqu'au bout. Lire la suite, ici.

Lectio Letalis, le livre qui tue

Un livre écrit pour tuer, des oiseaux dresser pour tuer. Vous y croyez vous ? Et pourtant au fil des pages, et sous la plume persuasive de Laurent Philipparie, vous commencerez à y croire. Et même à vous demander si le roman que vous tenez entre les mains n'est pas lui-même un….. serial killer. Lire la suite, ici.

La faux et l'ivraie de Monique Debruxelles et Denis Soubieux

Troisième roman à "quatre mains" de Monique Debruxelles et Denis Soubieux, "La faux et l'ivraie" nous plonge dans le monde agricole. Des céréales, des pesticides, des meurtres, un étrange policier... Tous les éléments sont réunis pour un très bon polar. Lire la suite, ici.

Oiseau de nuit

Un médecin réputé est retrouvé nu dans son lit, un sac plastique sur la tête, les poignets liés. Quelques jours plus tard, c'est un journaliste, très connu, qui trouve la mort dans les mêmes conditions. La liste va-t-elle s'alonger ? Un thriller qui ne vous laissera pas indifférent... Lire la suite, ici.

Par-delà la pluie de Victor del Arbol

"Par-delà la pluie" ? Une histoire de vies entremêlées, construite autour de deux septuagénaires, Helena et Miguel. Personnages, souvenirs, remords, regrets, amitié, amour rebondissent, se font écho pour finir par s'ajuster sous la plume magique de Victor del Arbol. Magnifique. Lire la suite, ici.

"Dans la poussière ocre du désert" d'Hélios Molina

Dans son roman, "Dans la poussière ocre du désert", Hélios Molina entraine le lecteur dans un voyage à travers le sud des Etats-Unis. Un voyage dans un monde de marginaux et de rêveurs, de surprises et de violences mais aussi d'amour. On ne s'ennuie pas. Une belle lecture. Lire la suite, ici.

My generation de Roger Daltrey

Roger Daltrey nous fait entrer dans sa vie musicale et privée avec, il me semble, sincérité, aucune indulgence et beaucoup d'humour. On ne découvre pas seulement la vie d'un des groupes les plus en vue des années 60, mais aussi celle de toute une génération. Un vrai régal. Lire la suite, ici.

David Bowie - A Life la Vie de « Ziggy » de Dylan Jones

A travers le témoignage d’amis, rivaux, amants, maîtresses, collaborateurs qui ont côtoyé David Bowie durant toute sa carrière, le journaliste Dylan Jones met en lumière la face cachée de l’artiste. Lire la suite, ici.

The Eagles : Life in the fast Lane de Hache Alexis

Hache Alexis revient sur l'histoire de Eagles, ce groupe emblématique de la scène rock californienne et de ses membres Glenn Frey, Don Henley, Bernie Leadon et Randy Meisner, qui dès la sortie du premier album en 1972 connut le succès et revendiqua son attachement à la musique country. Lire la suite, ici.

Marie Torres pour www.micmag.fr

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Events

Vintage world (Click on the title)

A l’origine, elle n’était qu’une légumineuse, noire ou verte, glissée dans une galette. Au fil du temps, en plastique ou porcelaine, elle a pris toutes sortes de formes. Aujourd’hui, la fève est un véritable objet de collection. D’où vient-elle ? Comment est-elle fabriquée ? Des réponses, ici.

Going out in Paris

Cette rétrospective est la première grande exposition jamais consacrée en France au Gréco (1541-1614),né en Crète, formé en Italie et devenu célèbre en Espagne. Peintures, dessins, sculptures... au total près de 80 oeuvres sont présentées au Grand Palais jusqu'au 10 février prochain. Lire la suite, ici.

News flash

Bowie donne son nom à une rue

Le 10 janvier, le maire du XIIIe arrondissement de Paris a confirmé qu'une rue prendrait le nom de David Bowie dans le quartier de la gare d'Austerlitz. Un vote est prévu en février.

 
Marbella, le paradis et l'enfer des narcos
Marbella,  refuge de milliardaires en Espagne, 6 assassinats en pleine rue en trois mois. Le dernier, un français de 60 ans. Guerre de clans de narcos ? La police est muette.
 
Le sous marin des narcos
Sur les côtes de Galice (Espagne), la police a repéré un sous marin chargé de 3000 kg de cocaïne pure estimé à plus de 100 millions d'euros. 2 personnes arrêtées et une autre en fuite. Une première en Europe. 
 
Mortel selfie
Selon une étude du All India Institute of Medical Sciences de 2018, les accidents de selfies ont fait 259 morts dans le monde entre octobre 2011 et novembre 2017.
 
"Bowie m'a montré son gros sexe pour me remercier d'une ligne de coke"
C'est ainsi que s'exprime dans son livre  Face it, la chanteuse Debbie Harry (74 ans aujourd'hui) du groupe Blondie. Elle termine par :"le sexe de David était je dois bien l'avouer impressionnant."