Téhéran - Grand reportage

Iran - Le souffle optimiste d’une jeune génération d’artistes.

Micmag rédaction - 15 juanvier 2017
Galeries bondées, créations délurées, cinéma retrouvé, ambiance. Ateliers d’artistes hors du temps, tout laisse à supposer, malgré la censure et l’oppression qu’un vent nouveau souffle en Iran. Leur soif de culture, est-ce une fenêtre sur cour ou une porte ouverte sans issue de secours ?

©Photo Micmag - Une galerie d'art contemporain à Téhéran

 1e partie

Savoir vivre et accueil majestueux. Une population jeune, éduquée et citadine. Un art de vivre qui échappe à une dictature aux aguets. Galeries bondées, créations délurées, cinéma retrouvé, ambiance. Ateliers d’artistes hors du temps, tout laisse à supposer, malgré la censure et l’oppression qu’un vent nouveau souffle en Iran. Leur soif de culture est-ce une fenêtre sur cour ou une porte ouverte sans issue de secours ?

Atterrissage à Téhéran. La ville de 9 millions d’habitants est en  pleine fête religieuse chiite. Notre taxi fonce sur des autoroutes à péage pour approcher le sud de Téhéran. L’agglomération fait plus de 16 millions d’habitants. Rien de véritablement enchanteur dans le décor qui défile. Dès l’arrivée le noir est la couleur commune aux femmes et aux hommes. Fini les formes voluptueuses des corps féminins de l’été indien. Ici, l’on devine cependant une certaine beauté qui se cache derrière le  port du foulard noir ou dans la chemise sans forme. Les yeux sont maquillés, les ongles peints, le sourire est de mise et l’élégance toute naturelle.

Nous venons d’arriver en Perse, un pays de 78 millions d’habitants longtemps sur la sellette de la scène internationale accusé à tort ou à raison de fabriquer l'arme nucléaire. Un pays aux lois d’exception qui assombrissent son image avec la peine de mort par pendaison et les coups de fouets infligés aux contrevenants. Mais aussi une terre d’une culture raffinée au riche patrimoine, au savoir-vivre et à l’accueil sans autre équivalent dans le monde. Autre détail qui a son importance, ici 70% de la population est composée de jeunes entre 20 et 30 ans.  

Téhéran, une ville tentaculaire entre modernité et décadence. Avenues, ponts suspendus, flot incessant de véhicules. Cela ressemblerait parfois à un Sao Paulo au Brésil sans sdf. Pas ou peu de mendiants dans les rues. 9 millions d’habitants d’une ville en ébullition. Nous sommes en pleine semaine des célébrations de l’iman Al-Hussein ibn Ali. Chaque année, les chiites du monde entier célèbrent la cérémonie d’Achoura durant laquelle est commémorée la mort d’Hussein, petit-fils du prophète Mohammed, il y a plus de 1000 ans en Irak. Durant les dix premiers jours du mois de Muharram (premier mois du calendrier musulman), différents rituels de deuil et de repentance collective sont pratiqués. « On ne peut comprendre la cérémonie de l’Achoura si l’on ne saisit pas l’importance et l’omniprésence de la figure du martyre, de la souffrance et de la justice bafouée dans le chiisme ». écrit Rox KHORASANI dans la classe internationale.com

A lire  sur l'Iran :

2e partie : L'imparable rébellion artistique

La détermination des jeunes femmes iraniennes.

Comment devient-on musicien professionnel en Iran. Le jeune groupe de musique Bomrani (Balkan music) répond à nos questions

Itinéraire d'un photographe de mode iranien

Suivez notre reportage sur les artistes en Iran  www. Micmag.net





  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

ÉVÉNEMENTS

VINTAGE & COLLECTIONS

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule.  On les classe par marques, matières,  échelles, thèmes…  Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles.

SORTIR À PARIS

Réunissant objets, images et films rares, l’exposition  « Jamaica Jamaica ! », jusqu'au 13 août prochain au Philharmonie de Paris, rend compte des multiples facettes de l’histoire de la musique de cette île minuscule, du reggae jusqu’aux musiques urbaines contemporaines (lDJ, sound system, remix, dub…).

Du 24 février au 20 août 2017, le Musée d’Art moderne de la Ville de Paris présente une exposition retraçant l’ensemble de la carrière de l’artiste néerlandais Karel Appel, des années CoBrA à sa mort en 2006.

NEWSLETTER

Petites Annonces gratuites

Pour annoncer, vous devez vous connecter.

Si vous n'avez pas de compte, créez en un.

Une fois connecté, cliquez sur vos annonces, pour gérer vos annonces.



BRÈVES

Extra !
Du 6 au 10 septembre 2017, le Centre Pompidou inaugurera son premier festival du livre. Extra ! qui sera accompagné d'un nouveau prix littéraire.
 
Rentrée littéraire
581 romans et recueils de nouvelles français et étrangers sont annoncés par les éditeurs entre la mi-août et la fin octobre.
 
Dali : demande en paternité...
28 ans après sa mort, les restes de Salvador Dali vont être exhumés afin de déterminer s’il était le père de Pilar Abel, une femme vivant à Gérone (Catalogne).
 
Le top de l'électro
Le célèbre festival Sonar de Barcelone de musiques créatives et électroniques a encore battu un record en juin 2017. 135 000 spectateurs du monde entier.
 
Une icône des 60's s'éteint...
Ex-petite amie de Brian Jones, de Mick Jagger et ex-compagne de Keith Richards, avec qui elle a eu deux enfants, Anita Pallenberg, la "sixième Stones", est décédée le 13 juin dernier.