- Lire

Carlos Ruiz Zafon et Juan Marsé, deux auteurs phares de la littérature espagnole, disparaissent

Marie Torres - 30 juillet 2020
Triste été pour la littérature espagnole. Alors que le 19 juin dernier, on apprenait le décès de Carlos Ruiz Zafon, un mois plus tard, Juan Marsé s'éteignait à son tour. Retour sur deux auteurs phares de la littérature contemporaine espagnole.

Tous deux étaient nés à Barcelone. Carlos Ruiz Zafon, le 25 septembre 1964. Juan Marsé, le 8 janvier 1933. Tous deux, traduits et lus dans une bonne partie du monde, étaient des figures importantes de la littérature espagnole.

Carlos Ruiz Zafon "le plus lu des écrivains espagnols après Cervantès", est l'auteur de huit romans vendus à plus de 38 millions d’exemplaires dans le monde ; son plus grand succès restant la tétralogie "Le cimetière des livres oubliés", une saga qui mêle Histoire, celle de l'après-guerre civile, énigmes policières et fantastique.

"Cet endroit est un mystère, Daniel, un sanctuaire. Chaque livre, chaque volume que tu vois, a une âme. L'âme de celui qui l'a écrit, et l'âme de ceux qui l'ont lu, ont vécu et rêvé avec lui. Chaque fois qu'un livre change de main, chaque fois que quelqu'un glisse son regard sur ses pages, son esprit grandit et se renforce."

Carlos Ruiz Zafon partageait son temps entre la Catalogne et Los Angeles, où il écrivait des scénarios pour le cinéma. C'est là, qu'il s'est éteint le 19 juin dernier des suites d'un cancer du colon. Il n'avait que 55 ans.

Juan Marsé, détenteur du Prix Planeta (1978) et du Prix Cervantès (2008) - considéré comme le Nobel des lettres hispaniques - est l'auteur de quinze romans et de plusieurs recueils de nouvelles et d'essais. Désigné comme le "plus grand écrivain espagnol vivant" par l'auteur et psychiatre portugais, António Lobo Antunes, il était aussi journaliste et a entretenu une relation très forte avec le cinéma.

Si Juan Marsé était farouchement opposé à l'indépendance de la Catalogne, qu'il qualifiait de "projection d'une Catalogne qui n'existe pas", il aimait ce qu'il appelait "la dualité culturelle et linguistique catalane", utilisant le catalan en famille et l'espagnol pour ses romans. Des romans dont le principal personnage est toujours Barcelone. Barcelone de l'après-guerre civile, écrasée sous la dictature et le clergé.

"Je suis un peu plus que laïque. Je suis résolument anticlérical. Tant que l'Eglise catholique ne demandera pas pardon pour sa complicité avec la dictature franquiste, me déclarer anticlérical est le le moins que je puisse faire. Je jouis d'un anticléricalisme salutaire depuis ma plus tendre adolescence."

Juan Marsé s'est éteint le 18 juillet dernier, à l'hôpital de Sant Pau, à Barcelone. Il avait 87 ans. 

Lire aussi :

Carlos Ruiz Zafón : « Mes romans peuvent se lire comme une lettre d’amour à la littérature »

Le prisonnier du ciel de Carlos Ruiz Zafon

Le labyrinthe des esprits de Carlos Ruiz Zafon

Une interview de Jean-Marie St-Lu, traducteur de Juan Marsé

Cette putain distinguée de Juan Marsé

Calligraphie des rêves de Juan Marsé

La belle vitalité de la littérature espagnole contemporaine


Marie Torres pour www.micmag.net

  • Facebook
  • Google Bookmarks
  • linkedin
  • Mixx
  • MySpace
  • netvibes
  • Twitter
 

Eventos

Alô !!! Tudo bem??? Brésil-La culture en déliquescence ! Un film de 1h08 mn

Photo extraite du film de Mario Grave - S'abonner sur notre canal Youtube  pour avoir accès à nos films :

The new novel- You can get it in Amazon or Fnac. Here is the link

Au cœur de la meseta du Nouveau-Mexique au sud des Etats-Unis, Mink un photographe français partage sa vie av...

Reportage en Arménie - Micmag 2018 sur les routes du monde - Notre film

A la découverte des cultures de pays méconnus de la planète. Micmag a fait ses valises pour se rendre entre Asie et Eur...

Jusqu'où iront ces mégapoles latino-américaines ?

Qualité de vie-Innovations-Dangers-Démesure- joie de vivre-UN DOSSIER MICMAG

El mundo del vintage

(Re) découvrez les grands tubes anglo saxons des années 50, 60, 70, 80... et les anecdotes et histoires qui les entourent... Cette semaine Hey Jude des Beatles.

Salir en Paris (Pincha en el título)

Qui n’a jamais rêvé de découvrir les secrets de l’espionnage ?  "Espion", l'exposition de la Cité des sciences et de l'industrie vous offre une intrigue unique imaginée à partir d’une documentation sur l’espionnage qui en dévoile l’envers du décor et est prolongée jusqu'à l'été 2021. La suite ici.

Ultima hora

Secret : Almodovar et son prochain film
"La Voix Humaine" est le prochain film de Pedro Almodóvar avec Tilda Swinton
L'adaptation de la pièce de Jean Cocteau sera présenté au festival de Venise et il est fort probable que ce soit un court-métrage

 
Sortie du film "White Riot

Fin des années 70, Royaume-Uni. Face à la montée de l’extrême- droite nationaliste et raciste, né le Rock Against Racism qui, avec The Clash, va réconcilier sur des rythmes punk, rock ou reggae les communautés d’un pays en crise. Voir la bande-annonce, ici.

 
La poudre d'escampette du monarque
Juan Carlos, roi d’Espagne, prend la poudre d’escampette, comme un vulgaire malfaiteur en cavale. La corruption et ses ébats sexuels en piste !
 
One World Together at Home
Organisé par Lady Gaga et l’association Global Citizen, en soutient à l’OMS, un concert confiné  se déroulera dans la nuit de ce samedi à dimanche. Au programme, entre autres, les Stones, Paul McCartney, Elton John... Où le suivre depuis chez nous ? Voir ici.

 
Sale virus !
Hello Christophe ! Celui que nous avions rencontré chez lui pour nous parler en esthète d'objets de collections années 60, de sons et de nuits inventives vient de succomber au Covid. Sale virus !