25-09-2017 17:07:35

La belle vitalité de la littérature espagnole contemporaine

Ce n’est qu’au milieu des années 70, après le régime franquiste, que la littérature espagnole retrouve son souffle. Comment se porte-t-elle, aujourd’hui ? Quels sont ses auteurs emblématiques ? Philippe Merlo-Morat, professeur à l’université Lumière Lyon 2 et Jean-Marie St-Lu, traducteur, nous éclairent.


           La guerre civile et le régime franquiste affectent profondément la vie culturelle espagnole et particulièrement la littérature. Rafael Alberti, Juan Rámon Jiménez ou Pedro Salinas comme de nombreux autres artistes s’exilent. Federico Garcia Lorca est assassiné. Ceux qui restent ? « En littérature, les artistes vivent une période de réflexion existentielle : de nombreuses questions sont posées face aux malheurs que vit l’Espagne et une vision pessimiste de la réalité domine à travers des thèmes comme l’angoisse, la peur, la solitude, la mort, le désespoir, la cruauté » nous dit Philippe Merlo- Morat dans son ouvrage Littérature espagnole contemporaine(PUF).

Il faut attendre la mort de Franco, en 1975, pour voir souffler un vent de liberté sur la création. La littérature, peut-être parce qu’elle a été la plus malmenée, explose. Se diversifie. Les maisons d’éditions se multiplient. Le marché du livre s’ouvre…

Quarante ans plus tard, comment se porte la littérature espagnole ? Quelles sont ses spécificités ? Quels sont ses auteurs emblématiques ? Micmag.net a creusé la question et a trouvé des réponses auprès, de Philippe Merlo-Morat, professeur à l’université Lumière Lyon 2, mais aussi de Jean-Marie St-Lu, traducteur.

Philippe Merlo-Morat : « Quand je dis « roman espagnol contemporain », je le date à partir de 1975, après la mort de Franco », lire l’article

Jean-Marie St-Lu : « J’ai pratiquement traduit toute l’oeuvre de Juan Marsé, hors mis ses tout premiers romans. », lire l’article

Et pour en savoir plus, lire aussi :

Carlos Ruiz Zafón : « Mes romans peuvent se lire comme une lettre d’amour à la littérature »
Depuis la publication, en 2001, de L’Ombre du Vent, Carlos Ruiz Zafón est l’auteur espagnol vivant le plus lu au monde. Aujourd’hui, il confie à Micmag son amour de la littérature et de sa ville natale, Barcelone.

Rosa Montero : « Même dans des sociétés industrielles comme la nôtre il existe toujours du sexisme »
Honorée par de nombreux prix littéraires, Rosa Montero est une journaliste et une romancière aimée et respectée dans son pays, l’Espagne. Aujourd’hui, elle répond aux questions de Micmag.net, après la parution de son ouvrage « L'idée ridicule de ne plus jamais te revoir », édité chez Métaillé.

Víctor del Árbol : " L'existence est un acte de rébellion"
L’écrivain espagnol Víctor del Árbol est l' auteur de "La Tristesse du Samouraï", qui lui a valu le prix du Polar européen 2012 du Point. Il vient de publier "La maison des chagrins", qu'il qualifie de roman de "survivants". Rencontre.

Et pour vos lectures

Cette putain distinquée de Juan Marsé

Deux hommes de bien, Arturo Pérez-Reverte, Seuil 2017

Toutes les vagues de l’océan de Victor del Árbol, Actes Sud, 2015

Tout ce qui fait BOUM de Kiko Amat, Asphaltes, 2015

L’idée ridicule de ne plus jamais te revoir de Rosa Montero, Métaillé, 2015

La chasseuse d’astres de Zoé Valdès, JC Lattès 2014

La maison des chagrins de Victor del Arbol, Actes Sud, 2013

Exercices de survie de Jorge Semprun, Gallimard, 2012

Le prisonnier du ciel de Carlos Ruiz Zafon, Robert Laffont, 2012

Le goût de du mezcal de Miguel Sandin, JC Lattès 2013

Calligraphie des rêves de Juan Marsé, Christian Bourgeois, 2012

La vie de nos morts de Francisco Gonzalez Ledesma, Rivages 2011





 

Eventos

El mundo del vintage

Naguère jouets, aujourd’hui objets de collection, les voitures miniatures déchaînent les passions : on les recherche, on les accumule. On les classe par marques, matières, échelles, thèmes… Bruno de la Tour, fervent collectionneur, en possède plus de 4 000. Il nous dévoile ses précieux modèles. La suite ici.

Salir en Paris (Pincha en el título)

Le musée Marmottan Monet présente jusqu'au 21 juillet 2019, l’exposition « L’Orient des peintres, du rêve à la lumière ». Riche d’une soixantaine de chefs-d’œuvre provenant des plus importantes collections publiques et privées d’Europe et des États-Unis, cette manifestation entend révéler à travers ce voyage un nouveau regard sur cette 
peinture. Pour en savoir plus, ici.

Ultima hora

Brésil
Une baleine à bosse retrouvée au beau milieu de la mangrove dans l’île de Marajó, au nord du Brésil, intrigue les chercheurs...
 
Sodoma
Onze maisons d’édition dans 22 pays publieront le 21 février l’enquête inédite du journaliste et sociologue Frédéric Martel sur la place omniprésente de l’homosexualité au Vatican.
 
Un gouvernement qui supprime le ministère de la Culture
Le nouveau gouvernement d'extrême droite du Brésil a refusé de créer un nouveau ministère de la Culture estimant ce poste inutile. A méditer !
 
Insolite !

Aux Etats-Unis, une employée municipale transforme un arbre de 110 ans en une petite bibliothèque de quartier !

 
Récompenses
Le prix André-Malraux 2018 du roman engagé a été attribué à Javier Cercas pour Le monarque des ombres, celui de l’essai sur l’art à Georges Roque pour Quand la lumière devient couleur.

El disco de la semana

Au coeur de la France rurale- Bistro picard - 2016 - ©HM

Send your picture to be published at  : contact@micmag.net